•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaste piratage de comptes Twitter de personnalités et d'entreprises

Un écran de téléphone mobile sur lequel on voit le site du réseau social Twitter.

Les comptes de Bill Gates, Elon Musk et Apple ont été momentanément détournés.

Photo : Getty Images / hocus-focus

Radio-Canada

Les comptes Twitter de plusieurs personnalités, dont Bill Gates et Elon Musk, et de grandes entreprises américaines, comme Apple, ont été victimes mercredi après-midi d'un piratage massif lié aux cryptomonnaies.

En plus du fondateur de Microsoft, Bill Gates, du directeur général de Tesla et fondateur de Space X, Elon Musk, et de l'entreprise informatique Apple, les comptes Twitter du candidat démocrate à la présidence américaine Joe Biden, du rappeur Kanye West, de la personnalité publique Kim Kardashian, du fondateur d’Amazon, Jeff Bezos, de l'ancien président américain Barack Obama et des milliardaires Warren Buffet et Michael Bloomberg ont aussi été piratés, ainsi que celui de l'entreprise de services de transport Uber.

Les tweets ayant pris place sur ces comptes invitaient notamment les internautes à faire parvenir des bitcoins à des adresses spécifiques, promettant de renvoyer en échange le double des montants transférés.

Le compte de Bill Gates expliquait notamment que Tout le monde me demande de rendre ce que j’ai reçu, et c'est le moment. Il recommandait également aux internautes de faire vite : Cela ne dure que 30 minutes. Profitez-en! .

Le compte de Joe Biden disait de son côté : Je redonne à la communauté.

Les messages ont été rapidement effacés, mais il a été difficile de reprendre le contrôle de certains comptes. Sur le compte d’Elon Musk, par exemple, le tweet problématique a été supprimé, mais un deuxième, puis un troisième message du même genre sont réapparus un peu plus tard.

Twitter a d'abord confirmé un incident de sécurité. L'entreprise a ensuite déclaré qu'elle pensait que l'incident était une attaque coordonnée qui a ciblé certains de ses employés ayant accès aux systèmes et outils internes, ce qui  a permis aux pirates informatiques de prendre le contrôle de nombreux comptes.

Twitter affirme ne pas savoir si les pirates ont utilisé cette arnaque comme un paravent servant à masquer d'autres activités. « Nous tentons de voir s'ils ont mené d'autres activités malveillantes ou s'ils ont pu accéder à d'autres informations », a-t-elle indiqué.

Pendant plusieurs heures, l'entreprise a empêché certains comptes de publier des messages, jusqu'à ce qu'elle soit certaine qu'ils puissent le faire en toute sécurité.

Le directeur général Jack Dorsey s'est par ailleurs engagé à informer les usagers de « tout ce que nous pouvons lorsque nous aurons une compréhension plus complète de ce qui est arrivé ».

Les escrocs ont reçu au moins 114 000 $ de bitcoins provenant d'environ 300 personnes.

Avec les informations de Reuters, Agence France-Presse, et Bloomberg

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Société