•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'espoir des Blue Jays Jean-Christophe Masson jouera pour les Diamants

Vêtu d'un chandail des Blue Jays, Jean-Christophe Masson s'apprête à lancer une balle au Stade Canac.

À 17 ans, le Lévisien Jean-Christophe Masson devait évoluer avec l'équipe de la ligue des recrues des Blue Jays, cet été.

Photo : Radio-Canada / Bruno Giguère

La saison de baseball des ligues mineures étant annulée, le voltigeur Jean-Christophe Masson pourra évoluer avec les Diamants de Québec dans la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJEQ). Le Lévisien de 17 ans a finalement obtenu le feu vert des Blue Jays de Toronto, avec lesquels il est sous contrat depuis un an.

Je suis content de pouvoir jouer au baseball, enfin , a reconnu Jean-Christophe Masson en marge de son premier entraînement avec ses nouveaux coéquipiers, mardi soir. Depuis que le projet de ligue professionnelle à quatre équipes à Québec et Trois-Rivières était tombé à l’eau, le jeune athlète était en attente d’une réponse des Blue Jays, qui l’ont repêché l’été dernier, à savoir s’il avait la permission de jouer avec les Diamants.

J’ai reçu un courriel et des formulaires à signer de l’organisation, [mardi] matin. Dans le fond, c’est juste que les assurances des Blues Jays ne peuvent pas me couvrir quand je joue ici, mais c’est bien correct. Tout est sous contrôle et j’ai le go pour jouer cette année.

Jean-Christophe Masson, bâton en mains, s'apprête à frapper.

Jean-Christophe Masson à l'entraînement au centre Baseball 360

Photo : Radio-Canada

Alors qu'il devait disputer sa première saison professionnelle dans la ligue des recrues, dans les filiales du baseball majeur, cet été, Jean-Christophe Masson a vu son expérience au camp des Blue Jays coupée court, en mars, en raison de la pandémie de COVID-19. Depuis revenu s’entraîner à Québec, le voltigeur lévisien était à risque de passer plus d’un an sans jouer de véritable match.

Je suis content de pouvoir continuer mon développement et de voir des lanceurs. Tout est positif pour moi dans cette situation , s’est-il réjoui.

J’aime compétitionner et c'est ce qui me manquait en ce moment dans ma vie. C’est bien beau prendre des élans dans la cage, mais ce n’est pas le même sentiment qu’être sur le terrain.

Jean-Christophe Masson, voltigeur de l'organisation des Blue Jays de Toronto

Les Diamants, un choix logique

Puis, pointe lui-même le joueur de 1m90 (6’3’’) , il aurait de toute façon joué avec les Diamants cette saison, si les Blue Jays ne l'avaient pas convaincu de faire une croix sur une carrière universitaire pour faire le saut immédiatement dans le baseball professionnel, l’été dernier.

C’est mon calibre. C’est mon âge. J'ai des amis dans l'équipe et je suis prêt à relever le défi. Je sais que certains auront des attentes, comme j’arrive des pros, mais je suis correct avec ça , a avancé celui qui sera quand même un jeune joueur dans le circuit où l’âge maximum est de 21 ans.

Surtout, Jean-Christophe Masson se promet de profiter pleinement du fait de pouvoir jouer au Québec, lui dont la carrière dans les ligues mineures de baseball se poursuivra principalement aux États-Unis, au cours des prochaines années. Chaque match va être plaisant, a-t-il lancé à deux jours du premier match de la saison des Diamants, jeudi soir, face aux Aigles à Trois-Rivières.

Le joueur d'arrêt-court des Diamants, Émile Boies, a déposé un amorti sacrifice qui s'est transformé en coup sûr et qui a permis aux locaux de remplir les coussins en fin de 5e manche.

L'arrêt-court des Diamants Émile Boies a remporté le championnat des frappeurs avec une moyenne au bâton de ,438, la saison dernière.

Photo : Radio-Canada / Marc-André Turgeon

Walsh a toujours soif de victoire

Le gérant des Diamants, Dominik Walsh, ne s'en cache pas. Il doutait, il y a quelques mois, que la saison 2020 de la LBJEQ puisse avoir lieu. C’est du gros plaisir. On s’y attendait tellement pas qu’on apprécie encore plus le moment. La saison ne sera peut-être pas aussi longue qu'on aurait aimé, mais juste d'avoir une saison, surtout si l'on réussit à finir les séries avant une éventuelle deuxième vague, c'est une victoire collective, lance-t-il.

Champions du circuit pour la troisième fois en six saisons l'été dernier, les Diamants devront notamment remplacer l'as lanceur Vincent Ruel, qui a terminé sa grande carrière avec l'équipe. Menée par l'arrêt-court Émile Bois, champion frappeur de la LBJEQ en 2019, l'offensive devrait toutefois être dangereuse, encore plus avec l'ajout de dernière minute du puissant Jean-Christophe Masson.

Et Dominik Walsh ne baisse pas ses attentes envers sa troupe, en cette saison écourtée. Notre équipe, on ne veut pas faire acte de présence. On veut être hyper compétitif et aspirer aux grands honneurs chaque année. Ça va être la même chose cette saison.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Baseball