•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le tourisme reprend en force à Sandbanks

De nombreuses personnes sur la plage.

Le parc provincial Sandbanks demeure une destination très populaire, même en temps de pandémie de COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Ratel

La COVID-19 a chamboulé les vacances de bien des Canadiens. Alors que le déconfinement se poursuit, nombreux sont les touristes qui viennent profiter du comté de Prince Edward et du parc provincial Sandbanks.

Pandémie oblige, bien des vacanciers ont annulé des séjours en Europe ou aux États-Unis cet été et optent plutôt pour des voyages plus près de la maison.

Marie-Ève Garand et sa famille, originaires de Mirabel, au Québec, prévoyaient se rendre en France cet été. Ils se sont finalement arrêtés sur la région du comté de Prince Edward, où Marie-Ève pouvait facilement rejoindre ses parents qui vivent à Kingston.

Portait d'une famille sur la plage.

Les Garand ont organisé cette année des vacances familiales dans le comté de Prince Edward plutôt qu'en France.

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Ratel

Ce choix lui permettait aussi de faire découvrir à sa famille un lieu qu’elle avait connu elle-même enfant : le parc provincial Sandbanks, au bord du lac Ontario.

C’est sûr qu’on aurait aimé prendre l’avion, mais on s’est contenté d’un petit "road trip", et ça fait bien l’affaire de tous, affirme-t-elle.

Sa mère, Anne Garand, admet qu’avec le confinement des derniers mois, tout le monde avait besoin d’un petit répit, et le comté s’est avéré idéal pour s’y retrouver : Ça faisait plusieurs années qu’on n’était pas venus, c’était loin dans nos souvenirs, mais on savait que c’était un bel endroit, dit-elle.

Des gens marchent sur la rue principale d'un village.

Les touristes sont de plus en plus nombreux dans le petit village de Picton.

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Ratel

Se sentir en sécurité

Originaire de Sherbrooke, la famille Bota a quant à elle décidé de venir découvrir la région entre autres en raison de la gestion de la crise de la COVID-19 en Ontario, qu’elle a jugée convaincante, et les données dans le comté sur le nombre de cas confirmés.

Cette famille de cinq avait déjà réservé ses vacances bien avant le début de la crise, mais était prête à annuler en fonction des développements.

On s’est dit que la santé mentale c’est aussi important que la santé physique, en respectant les normes d’hygiène. L’été ça ne dure pas longtemps.

Oana Bota, mère de trois enfants

La famille a donc découvert le parc Sandbanks pour la première fois. Le jeune Felix affirme avec enthousiasme qu’après les plages du Costa Rica, celle-ci sur le bord du lac Ontario est sa préférée : Je trouve qu’elle est géniale, surtout à cause des vagues.

Le tourisme local a la cote

Les Ontariens semblent eux aussi profiter du contexte actuel pour favoriser des déplacements près de chez eux. Le comté de Prince Edward est notamment très populaire auprès des gens de la région de Toronto.

Des groupes assis à des tables de pique-nique dans un vignoble.

Les visiteurs des environs sont plus nombreux cette année au vignoble Sandbanks.

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Ratel

C’est la première fois que les enfants sortent de la maison depuis le 12 mai. On a choisi cet endroit parce qu’on peut tout faire à l’extérieur, c’est rassurant pour nous.

Kendal Gemmiti, mère de famille

Kendal Gemmiti, d’Ajax en banlieue de Toronto, a planifié un séjour dans la région avec un autre couple d’amis, une toute première sortie pour elle et sa famille depuis le début du confinement. Ils en ont profité pour faire des activités à l’extérieur, comme la visite du vignoble Sandbanks.

Deux familles font un pique-nique dans un vignoble.

De nombreux visiteurs viennent de la grande région de Toronto, comme Kendal Gemmiti et sa famille.

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Ratel

En effet, la fondatrice du vignoble, Catherine Langlois, constate un afflux du tourisme local cette année.

C’est une belle clientèle, un peu plus diversifiée que les autres années. On voit nos locaux sortir un peu plus nous visiter et la clientèle ontarienne de même, remarque Mme Langlois.

Portrait de Catherine Langlois dans le vignoble.

Catherine Langlois est heureuse de reconnecter avec des clients de la région qui privilégient les achats locaux durant la pandémie.

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Ratel

Prolonger la saison touristique

Le tourisme est l’un des principaux moteurs économiques de la région.

Avec un début tardif cette année, la Chambre de commerce du comté de Prince Edward espère que la saison s’étendra plus longtemps, jusqu’à la fin de l’automne.

Hélène LeBlanc, membre de la Chambre de commerce, a constaté que les gens sont davantage restés chez eux en juin. Elle croit que les gens étaient plutôt en questionnement : Est-ce qu’on vient? Est-ce qu’on ne vient pas?

Hélène LeBlanc au centre-ville de Picton.

Hélène LeBlanc de la Chambre de commerce de Prince Edward se réjouit du déconfinement qui se poursuit et qui permet la relance économique dans la région.

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Ratel

Maintenant qu’on a annoncé la troisième phase du déconfinement, j’imagine que ça va amener encore plus de visiteurs des 3 grands pôles qu’on dessert : Toronto, Ottawa, Montréal.

Hélène LeBlanc, membre de la chambre de commerce de Prince Edward

La troisième étape du déconfinement s’est amorcée dans la région le vendredi 17 juillet et permet désormais l’ouverture des bars et restaurants à l’intérieur, notamment.

Une femme commande un café dans un petit commerce.

Les restaurateurs et commerçants souhaitent la bienvenue aux visiteurs.

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Ratel

L’entrepreneure Catherine Langlois est elle aussi persuadée que les touristes seront au rendez-vous cet automne, une fois que seront passés les mois achalandés de juillet et août.

Les gens vont attendre que les vacances soient terminées, ça va leur donner une occasion de venir nous visiter, croit-elle, en ajoutant que l’automne dans le comté est sa saison préférée.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !