•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
chronique

Virée gourmande au Bas-Saint-Laurent

Découvertes culinaires incontournables sur la route du Bas-Saint-Laurent.

Un hot-dog couvert de pétales de souci.

Hot-dog façon Colombe Saint-Pierre (saucisse porc, algues, crevettes) de la nouvelle cantine côtière Chez Saint-Pierre

Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

Comme c’est le cas chaque été, je m’évade sur les routes du Québec. C’est non seulement une façon pour moi de changer d’air, mais aussi de connecter avec les saveurs de notre vaste territoire afin de comprendre la démarche des artisans qui façonnent l’identité culinaire du Québec. Je vous propose donc de me suivre dans mes découvertes gourmandes! Première destination : le Bas-Saint-Laurent.


Côté Est
76, avenue Morel, Kamouraska

Le bucolique Kamouraska est sans l’ombre d’un doute la destination la plus gourmande de cette région du Québec. En plein coeur du village, de biais avec la Poissonnerie Lauzier, le bistro Côté Est sublime les trésors du patrimoine culinaire du Bas-Saint-Laurent qui raconte, notamment, l’histoire des saveurs du Kamouraska.

Le comptoir du bistro Côté Est avec des confitures, du pain et un menu de prêt-à-manger.

Pour manger sur place ou mettre la main sur des produits fins, la commande se fait au comptoir.

Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

Le couple en amour comme en affaires, Perle Morency et le chef Kim Côté, ont aménagé leur restaurant telle une aire de pique-nique avec vue sur le fleuve, ainsi qu’une terrasse sous un chapiteau afin d’accueillir la clientèle. Pas de service aux tables ni de réservation, mais beaucoup, beaucoup de bonheur hors comme dans l’assiette.

La commande se fait au comptoir où du prêt-à-manger, produits fins maison et régionaux, est proposé, ainsi qu’une agréable sélection de vins en importation privée! En soirée, selon le jour de la semaine, la cuisson sur feu de bois anime le chef Côté. Les vendredis, il prépare un méchoui, les samedis, un asado avec légumes au choix du grillardin, et les dimanches, une paella. Mon horaire fait toutefois en sorte que je m’y pose à l’heure du dîner.

Un bol de carton dans lequel il y a de la laitue, des concombres et un ceviche de flétan.

Délectable et surprenant ceviche de flétan de la Gaspésie

Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

Je jette mon dévolu sur le ceviche de flétan de la Gaspésie sur mesclun, avec légumes racines marinés et fèves germées. C’est la première fois qu’on me sert ce plat avec des fèves germées et j’adore! En plus de leurs atouts nutritionnels, ces petites billes ajoutent de la texture sous la dent et calment le feu des marinades épicées.

Des fèves germées dans un bol de carton sous un ceviche de flétan.

Les surprenantes, mais néanmoins agréables fèves germées.

Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

Une envie folle de manger avec mes mains fait en sorte que je commande aussi la pintade pannée : une généreuse portion de viande tendre et juteuse accompagnée de chimichurri et salade de choux. Puisque j’ai plusieurs heures de route à venir, j’accompagne le tout de la potion magique du chef, une limonade à l’aronia et au sirop de livèche. Acidulée et rafraîchissante à souhait!


Microbrasserie Tête d’allumette
265, route 132 Ouest, Saint-André

Un menu de bière inscrit à la craie sur un tableau noir apposé sur un mur de lattes de bois peintes d'un jaune éclatant.

Le menu de bières en fut lors de mon passage, début juillet; j'opte pour la Woopelaï, une gose à la salicorne et au concombre.

Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

Quel chemin parcouru, pour Élodie Fortin et Martin Desautels, depuis l’ouverture de leur chère microbrasserie en 2013, à Saint-André, dans le Kamouraska! Les amateurs de bière diront – avec raison — que c’est une brasserie artisanale dont les produits d’exception se distinguent par un procédé unique d'ébullition sur feu de bois. Les touristes contemplatifs s’arrêtent surtout afin de s’abreuver de la vue qu’offre la terrasse, une des plus belles au Canada.

En ces jours de COVID-19, on sert la bière dans des gobelets compostables de 20 oz ou dans un verre portant le logo du commerce. Tiens, un souvenir tangible, cette fois-ci. La boutique est ouverte tous les jours de 10h à 21h. Le pub, pour la consommation sur place, est ouvert du jeudi au lundi, de midi à 20h.

Un verre de bière au soleil.

La Woopelaï au soleil dans un verre montrant le logo de l'entreprise.

Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

Lors de votre passage dans une microbrasserie de la région, profitez-en pour mettre la main sur Bière dessinée, une BD sur l’histoire des 18 microbrasseries de l’Est-du-Québec créée par l’artiste gaspésien Nick Micho!


Marché public de Rimouski
Aux kiosques du parc de la Gare

Le Marché public de Rimouski propose un éventail de produits d’artisans et agriculteurs du Bas-Saint-Laurent. Mes achats? Les fameuses herbes salées du Bas-Saint-Laurent et des aromates sauvages. J’ai trouvé au kiosque de La Cabottine, une entreprise de produits sauvages issus d’une cueillette éthique, de jeunes pousses de thé du Labrador en vrac, ainsi que des fraises des champs. Quelle patience pour cueillir ce trésor qui a bercé mon enfance!

Le Marché est ouvert les samedis de 10h à 14h, au coin de l'avenue de la Cathédrale et de la rue de l'Évêché Est, jusqu’au 31 octobre.


Pâtisseries et gourmandises d’Olivier
102, rue Saint-Germain Est, Rimouski

Cette pâtisserie exceptionnellement française de Sandrine et Olivier Duplessy propose des gourmandises incroyablement colorées, où les parfums régionaux sont à l’honneur. Connus et reconnus pour leurs sorbets, gelati et vifs macarons, ce sont les produits de pâtisserie fine qui attirent mon attention.

Un court, chouquette et cannelé.

Un café court, chouquette et cannelé sur la terrasse à l'ombre de chez Pâtisseries & gourmandises d'Olivier à Rimouski.

Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

Je commande un court bien serré préparé avec le mélange espresso de La brûlerie d’ici avec un cannelé. Je me pose ensuite avec ma conjointe sur la terrasse arrière afin de profiter du wi-fi gratuit pour partager quelques clichés gourmands sur Instagram! Faites-le aussi, si le coeur vous en dit!


La cantine côtière Chez Saint-Pierre
129, rue Mont-Saint-Louis, Rimouski

La plus belle nouvelle dans le monde de la restauration au Québec en 2020 est l’ouverture de la cantine côtière du restaurant gastronomique Chez Saint-Pierre dans l’arrondissement du Bic, à Rimouski. C’est un projet que caressait la cheffe Colombe Saint-Pierre depuis belle lurette et qui est né dans l’obscurité des mesures sanitaires forcées par la COVID-19.

L’entrepreneure a fermé sa salle à manger, mis en place une épicerie fine et installé deux immenses conteneurs d’un rouge vif dans le stationnement de l’église Sainte-Cécile. Elle y sert une bouffe de rue dotée de la signature gastronomique propre à la cheffe la plus colorée du Québec.

La cheffe Colombe Saint-Pierre à l'oeuvre.

Accompagnée de sa petite équipe de cuisiniers, la cheffe Colombe Saint-Pierre prépare des mets du menu de sa cantine côtière installée dans le stationnement de l'église Sainte-Cécile, tout juste en face de son établissement de restauration.

Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

Au menu, le Québec comestible sous toutes ses formes, couleurs et saveurs. Ma conjointe et moi avons dévoré avec appétit un fish n' flower de turbot taquiné à la ligne par Marc Doucet, accompagné de sa fleur de courge frite de la Ferme du vert mouton; un hot-dog côtier avec une saucisse de porc, crevettes et algues de la Boucherie Centre-Ville servie dans un pain de la boulangerie artisanale Folles farines, ainsi qu'une barbotine supra parfumée aux fleurs de sureaux.

Le fish n' flower de Colombe Saint-Pierre est un pur délice.

Un filet de turbot frit dans un appareil de tempura au curcuma accompagné de sa fleur de courgette frite et une sauce crémeuse de rhubarbe épicée

Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

L’habituelle générosité et l’énergie contagieuse de la cheffe sont toujours au rendez-vous. L’épicerie est ouverte du jeudi au dimanche, de midi à 18 h, et la cantine côtière du mercredi au dimanche, de 11 h 30 à 14 h, puis de 16 h 30 à 21 h.


Casse-croûte Sainte-Flavie
479, route de la Mer, Sainte-Flavie

Si c’est d’un casse-croûte de type greasy spoon dont vous avez envie, ou de vous bourrer la face de homard et de crabe de la Gaspésie ou de la crevette nordique de Matane, c’est au Casse-Croûte Sainte-Flavie qu’il faut se rendre.

Un généreux club au homard sous la lumière d'un coucher de soleil.

Faudra ouvrir grand la bouche pour mordre dans le club au homard du Casse-Croûte Sainte-Flavie.

Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

Oui, je sais, Sainte-Flavie, c’est la porte de la Gaspésie, mais quand le goût et le plaisir en bouche est au rendez-vous comme ce fut le cas dans mon club au homard extra poutine aux crevettes nordiques, ça vaut le détour!

Bonnes dégustations, chers gourmands!

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Tourisme