•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La forêt au cœur de la relance économique en Gaspésie

La région a soumis ses projets pour atténuer les effets de la pandémie de COVID-19 sur l'économie.

Un travailleur dirige des morceaux d'arbres dans de la machinerie de l'usine.

Un employé dans une usine de l'entreprise Damabois (archives)

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Construction d'une usine de granules dans la Baie-des-Chaleurs, modernisation de la scierie Damabois de Cap-Chat, approvisionnement en biomasse pour la cimenterie McInnis, l'industrie forestière doit faire l'objet de vastes investissements gouvernementaux à court terme. C'est ce qui ressort de la consultation des acteurs socio-économiques gaspésiens menée par Québec dans le cadre des espaces régionaux pour la croissance.

L'aide aux industriels forestiers passerait par quatre projets majeurs, mentionnent les documents dont Radio-Canada a obtenu copie, mais que ni la ministre Marie-Eve Proulx, ni la Table des préfets de la Gaspésie n'a voulu diffuser.

Tous ces projets frôlent les 90 millions de dollars et l'aide de Québec est réclamée.

Le projet le plus important concerne la construction d'une usine qui produirait 100 000 tonnes de granules de bois, à Saint-Elzéar, près de Bonaventure. C'est l'entreprise Énergie du Saint-Laurent qui en est le promoteur.

L'investissement nécessaire est de près de 30 millions de dollars.

La coopérative forestière de Saint-Elzéar existe depuis 1944.

La coopérative forestière de Saint-Elzéar existe depuis 1944 (archives).

Photo : Radio-Canada

La scierie de Saint-Elzéar serait le fournisseur de matières premières et partenaire du projet d'usine de granules. Des travaux de 18 millions de dollars seraient aussi nécessaires pour moderniser les équipements de la scierie.

Si le plan soumis par les acteurs régionaux se matérialise tel quel, Saint-Elzéar pourrait aussi accueillir un Centre régional de logistique et d'optimisation du bois. Par contre, pour l'instant, les promoteurs ne seraient pas trouvés.

Une cimenterie plus verte

Un autre projet vise l'utilisation de la biomasse forestière comme combustible à la cimenterie McInnis de Port-Daniel.

La cimenterie domine le paysage de Port-Daniel-Gascons.

La cimenterie domine le paysage de Port-Daniel-Gascons.

Photo : Radio-Canada

Si Québec donne son aval à un projet de 25,5 millions de dollars, issu d'un partenariat entre Ciment McInnis, les Micmcas et l'Association coopérative forestière de Saint-Elzéar, la cimenterie pourrait réduire ses émissions de CO2 de 188 000 tonnes annuellement.

Encore ici, l'aide gouvernementale sera nécessaire pour mener à terme le projet.

Revoir la conception de l'usine Damabois de Cap-Chat

Dans le document remis à la ministre Proulx, on apprend aussi que le Groupe Damabois souhaite mieux valoriser le bois de faible qualité à son usine de Cap-Chat.

Pour y arriver, des investissements de 15 millions seront nécessaires. L'entreprise souhaite obtenir l'aide de Québec et d'Ottawa pour un peu plus de la moitié de cette somme. Une vingtaine d'emplois seraient créés.

L'éolien est toujours une priorité

Le développement de nouveaux parcs éoliens dans l'ouest du Bas-Saint-Laurent, dans lesquels les MRC de la Gaspésie détiendraient 15 % des parts est l'un des deux autres projets structurants soumis au gouvernement dans le cadre de sa consultation pour la relance économique.

Éoliennes dans le parc du Lac Alfred

Éoliennes dans le parc du Lac Alfred (archives)

Photo : Radio-Canada

Il est question de 1200 mégawatts, répartis dans plusieurs parcs.

Un grand terrain de jeu en forêt

La réfection des sentiers de quad et de motoneige constitue la troisième priorité régionale. S'échelonnant sur trois ans, ce projet de 8 millions de dollars permettrait entre autres, de construire de nombreux ponts et passerelles et d'améliorer la sécurité sur certains tronçons.

Un motoneigiste en Gaspésie

La Gaspésie est une destination prisée des motoneigistes (archives)

Photo : Courtoisie Richard Marin

Tous ces projets qui se comptent en plusieurs dizaines de millions de dollars seront étudiés par le gouvernement du Québec, au même titre que ceux soumis par les autres régions administratives.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Industrie forestière