•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Yves-François Blanchet nie des allégations d'inconduite sexuelle

Yves-Francois Blanchet devant un lutrin sur lequel a été déposé un drapeau du Québec.

Le chef du Bloc québécois, Yves-Francois Blanchet.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Radio-Canada

Après avoir été l'objet d'allégations d'inconduite sexuelle sur les réseaux sociaux, le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, nie tous les gestes allégués.

Dans un bref communiqué, M. Blanchet invite la personne ayant publié les allégations à porter plainte aux autorités compétentes. Le chef du Bloc Québécois souhaite toujours que la justice puisse être interpellée afin de protéger de réelles victimes de gestes criminels.

Le chef du Bloc affirme qu'il va poursuivre ses activités professionnelles et qu'il ne fera pas d'autres commentaires.

Les allégations concernant le chef du Bloc ont été lancées mardi sur une page Facebook de façon anonyme. On ignore qui est l'auteur du texte. Les événements se seraient produits en 1999 dans un bar de Montréal.

À notre connaissance, aucune plainte n'a été déposée auprès des services de police en lien avec ces allégations.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Politique fédérale

Politique