•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un dernier conseil municipal chargé à Ottawa avant la pause estivale

Vue de drone de la rue Laurier à Ottawa, avec l’hôtel de ville et le palais de justice.

Les élus devront notamment se prononcer sur le rapport du commissaire à l'intégrité dans le dossier de Rick Chiarelli (archives).

Photo : Gracieuseté : Peter Warren

Radio-Canada

Suspension de salaire pour le conseiller Rick Chiarelli, bataille juridique en lien avec le train léger, masque obligatoire : les élus municipaux d'Ottawa seront occupés mercredi pour leur dernier conseil avant une pause estivale de six semaines.

Dossier du conseiller Rick Chiarelli

Rick Chiarelli assis à une table devant un ordinateur portatif dans la salle du conseil municipal d'Ottawa.

Le conseiller Rick Chiarelli nie les allégations à son endroit (archives).

Photo : CBC / Giacomo Panico

Le conseil municipal se prononcera sur une suspension de salaire de neuf mois pour le conseiller du quartier Collège, Rick Chiarelli, visé par des allégations de comportements inappropriés.

Le rapport du commissaire à l’intégrité, rendu public vendredi, a révélé que le conseiller Chiarelli aurait harcelé trois candidates à la recherche d’un emploi en formulant des questions et des commentaires de nature sexuelle à leur endroit.

Les élus municipaux doivent entendre une présentation du commissaire à l’intégrité, lequel recommande la pénalité la plus sévère selon le code de conduite, soit une suspension de 90 jours de paye pour chacune des plaintes. Au total, cette mesure représenterait plus de 79 000 $.

Bon nombre de conseillers ainsi que le maire Jim Watson ont confirmé qu’ils voteront en faveur de la sanction suggérée.

Bataille juridique entre la Ville et le Groupe de transport Rideau

Le train passe sous une structure.

La ligne 1 du train léger à Ottawa.

Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

Une mise à jour à huis clos sur la bataille juridique en cours entre la Ville et le Groupe de transport Rideau (GTR) au sujet du train léger d’Ottawa est également prévue.

Les constructeurs de la ligne de la Confédération ont jusqu'à présent reçu de la Ville 4,5 millions de dollars pour la mise en service en septembre.

Plus tôt cette année, la Municipalité a émis un avis de manquement au GTR, affirmant que le consortium n'avait pas respecté ses obligations contractuelles. Cet avis est toujours en vigueur.

La semaine dernière, le Bureau de la sécurité des transports (BST) du Canada a quant à lui lancé une enquête officielle sur les fissures des roues de certains wagons du train léger.

Cette enquête est la dernière débâcle de la ligne de la Confédération qui souffre de problèmes depuis son lancement.

En juin, le patron d'OC Transpo, John Manconi, a déclaré aux conseillers municipaux d'Ottawa qu'il doutait que le train léger fonctionne de manière fiable d'ici la fête du Travail, même si le GTR avait promis que 15 trains doubles circuleraient le 4 août 2020.

En plus de ces deux dossiers importants à l’ordre du jour, les conseillers se pencheront sur une douzaine de sujets, dont le règlement temporaire sur le port du masque obligatoire dans les espaces intérieurs publics et la tenue d’une élection partielle en octobre dans le quartier Cumberland, à la suite du saut en politique provinciale de Stephen Blais.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Politique municipale