•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une ex-Gatinoise raconte le climat de peur en Floride causé par la COVID-19

La résidente de West Palm Beach s'appuie sur un palmier.

Julie Lavoie réside en Floride depuis 12 ans.

Photo : Avec la gracieuseté de Julie Lavoie

CBC

Une Floridienne originaire de Gatineau estime que la pandémie de COVID-19, qui frappe durement son coin de pays, a transformé sa communauté d'adoption en un lieu où règnent la peur et la confusion.

Julie Lavoie habite West Palm Beach depuis 12 ans. Les derniers mois ont amené beaucoup de tensions dans son voisinage et Mme Lavoie se demande si les Floridiens prennent la pandémie au sérieux.

Les gens ne savent plus quoi croire, quoi penser, a-t-elle affirmé à CBC.

La Floride a signalé dimanche dernier 15 299 nouveaux cas de COVID-19, un record de cas en seule journée par un État américain. Près de 300 000 habitants de cet État du sud ont reçu un diagnostic positif à la COVID-19 et plus de 4500 personnes y ont perdu la vie.

Mme Lavoie fêtait son 50e anniversaire plus tôt cette semaine, mais les inquiétudes entourant la pandémie l’ont convaincue de célébrer seule à la maison.

J'ai quelques amis américains, mais j'ai décidé de rester à la maison et de m'amuser. Et c'était très bien, je n’ai pas pleuré!

Julie Lavoie, résidente de West Palm Beach en Floride

Ma meilleure amie est québécoise, mais elle se confine depuis le mois de janvier. Donc, elle ne vient pas vraiment me visiter, a rapporté Julie Lavoie.

C’est au début de l’année que Mme Lavoie a elle aussi décidé de prendre des mesures, comme le port du masque, pour se protéger du coronavirus. Je me suis dit que ça n’allait pas bien aller, a-t-elle lancé.

Des inquiétudes économiques

Bien qu'elle continue à prendre des mesures pour se protéger, l'ancienne résidente de Gatineau ne s’inquiète pas seulement pour sa santé.

Son entreprise tourne au ralenti : agente immobilière, les ventes se font de plus en plus rares. Certains de ses clients qui avaient signé un contrat ont même décidé de retirer leur offre.

Julie Lavoie souriante, sur la plage.

Julie Lavoie estime que la peur et la confusion règnent dans sa communauté.

Photo : Gracieuseté de Julie Lavoie

Supposément, des gens de partout aux États-Unis veulent venir en Floride en ce moment, a noté Mme Lavoie. J’espère que c’est vrai qu’ils veulent venir ici. Mais d’un autre côté, avec la crise que nous traversons, plus de gens signifient aussi plus de cas de COVID-19.

Même si c’est possible pour la résidente de West Palm Beach de revenir à Gatineau, Julie Lavoie estime qu’il est plus simple de rester en Floride. Je possède plusieurs résidences ici et [West Palm Beach] c’est ma maison, toutes mes affaires sont ici, a-t-elle conclu.

Les cas dans la région d'Ottawa

Mardi, Santé publique Ottawa dénombrait 2166 cas de COVID-19 sur son territoire. La grande majorité des cas, soit 1841, sont considérés comme étant résolus. En Outaouais, 627 cas ont été signalés depuis le début de la pandémie. De ce nombre, 60 sont toujours actifs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Santé publique