•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un pêcheur enfreint l'entente entre Québec et Gesgapegiag

Un secteur calme de la rivière Cascapédia, devant un camping où sont installées plusieurs véhicules récréatifs.

Un filet maillant a été posé puis retiré sur la rivière Cascapédia (archives).

Photo : Radio-Canada / Laurie Dufresne

Radio-Canada

Un filet maillant servant à capturer le saumon a été installé puis retiré à l'embouchure de la rivière Cascapédia, soulevant des questions sur le respect de l'entente entre Québec et la communauté de Gesgapegiag.

Selon des agents de la faune, c'est un pêcheur de la communauté micmaque de Gesgapegiag qui aurait installé ce filet maillant, avant de le retirer.

Pourtant, une entente conclue avec Québec et valide jusqu'en 2023, stipule que les Micmacs doivent suspendre temporairement leur droit de pêcher le saumon en utilisant des filets maillants dans les rivières gaspésiennes, incluant la rivière Cascapédia.

En retour, Québec, la Société de gestion de la rivière Cascapédia et les clubs privés de pêche au saumon versent 1,3 million de dollars par année à la communauté.

L'entente n'interfère toutefois pas sur les droits ancestraux des Micmacs.

Geste isolé ou revendication?

Selon le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, rien n'indique que l'entente n'est pas respectée.

Il est donc difficile de déterminer si le geste de ce pêcheur est isolé ou s'il témoigne de la volonté de la communauté de mettre fin à l'entente avec Québec qui est en vigueur depuis 2008.

Par ailleurs, des gestionnaires de clubs privés de pêche au saumon déplorent que des Micmacs pêchent le saumon au lancer léger et conservent le poisson dans des secteurs de la rivière Cascapédia où des visiteurs déboursent jusqu'à 700 $ par jour pour un permis de pêcher avec remise à l'eau.

Aucune entente n'encadre la pratique de la pêche au lancer léger, mais ces gestionnaires affirment que les Micmacs s'abstiennent habituellement de pêcher à la ligne durant la saison touristique.

Avec les informations de Pierre Cotton

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Autochtones