•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les objectifs de Kris Joseph : le championnat d'abord, l'Europe ensuite

Kris Joseph en couverture défensive, les deux bras dans les airs.

Kris Joseph a joué 10 matchs dans la NBA en 2012-2013, dont 4 avec les Nets de Brooklyn (archives).

Photo : Getty Images / Bruce Bennett

L’association entre le Montréalais Kris Joseph et les Rattlers de la Saskatchewan ne va durer qu’un mois, mais le basketteur de 31 ans entend maximiser ce court séjour pour dénicher un nouveau contrat en Europe.

Les droits de Kris Joseph appartiennent aux River Lions de Niagara, une autre équipe de la Ligue canadienne élite de basketball (CEBL), mais ceux-ci ont prêté l’ancien espoir des Celtics de Boston aux Rattlers pour la durée du tournoi Summer Series de la CEBL, du 25 juillet au 9 août, à Saint-Catherines, en Ontario.

Niagara m’avait prévenu que j’allais être prêté si tous les joueurs de leur équipe se présentaient. Je suis content d’aboutir avec les Rattlers, les champions en titre de la ligue, explique l’ancien espoir des Celtics de Boston, qui sera retourné aux River Lions aussitôt que la compétition sera terminée.

Une dizaine de joueurs des Rattlers célèbrent leur championnat sous les yeux de photographes.

En 2019, les Rattlers ont remporté les honneurs de la première saison de la CEBL sur leur propre terrain à Saskatoon.

Photo : Rattlers de la Saskatchewan

C’est drôle à dire, mais à 31 ans, je suis maintenant l’un des plus vieux de mon équipe. Je veux donc aider les jeunes à s’établir. Ce sera un court tournoi, chaque match va compter et ce sera important de focaliser nos énergies au bon endroit chaque fois qu’on foulera le terrain.

Je veux gagner, c'est toujours ça, mon but. Je veux ensuite retourner en Europe, mes agents font ce qu'ils ont à faire pour m'aider à y arriver.

Kris Joseph, nouveau joueur des Rattlers de la Saskatchewan

Le fait qu’il a été repêché dans la meilleure ligue de basketball du monde, la NBA, crée des attentes, et le principal intéressé en est bien conscient. Il compte bien jouer à la hauteur de son talent et des standards fixés par ses nouveaux patrons.

Je n’ai pas encore parlé à mon entraîneur-chef du rôle précis qui me sera confié, mais je sais ce que je suis capable de faire sur le terrain. Je veux mettre le ballon dans le panier , a simplement dit l’ailier mesurant plus de 2 mètres.

Horaire des matchs des Rattlers :

  • 26 juillet, 13 : 30 HE, contre les River Lions de Niagara
  • 28 juillet, 19 : 30 HE, contre les Bandits de Fraser Valley
  • 31 juillet, 17 : 30 HE, contre les Nighthawks de Guelph
  • 1er août, 15 : 50 HE, contre les Stingers d’Edmonton
  • 4 août, 17 : 00 HE, contre les Honey Badgers de Hamilton
  • 5 août, 19 : 30 HE, contre les Blackjacks d’Ottawa

Kris Joseph a déjà mis les pieds à Saint-Catherines, qui sera le théâtre de la compétition qui couronnera les champions de la seconde saison de la CEBL, le premier circuit professionnel à renouer avec la compétition depuis le début de la pandémie de la COVID-19.

J'ai subi un test de dépistage de la COVID-19. Ce n’est vraiment pas agréable (rires). Je me sens bien, je suis en bonne santé.

Kris Joseph, basketteur professionnel de 31 ans

Le Montréalais a d’ailleurs vanté le sérieux et la rigueur de la CEBL qui ne lésine pas sur les efforts pour éviter la propagation du virus : chambre d’hôtel individuelle pour tous les joueurs, port du masque et distanciation physique obligatoires en plus du désinfectant pour les mains à portée de main.

Kris Joseph, la langue sortie, au repos, pendant un match universitaire il y a plusieurs années.

Après s'être imposé à Syracuse de 2008 à 2012, Kris Joseph a pu être repêché dans la NBA, en 2e ronde, au 51e rang, par les Celtics de Boston.

Photo : Getty Images / Rick Stewart

En français, s’il vous plaît!

L’ancienne gloire de l’Université Syracuse a déjà rencontré quelques-uns des nouveaux partenaires de jeu avec qui il portera le maillot des Rattlers. Parmi la dizaine de basketteurs, il y en a deux à qui il n’a eu nul besoin de se présenter, puisqu’il les connaît depuis plusieurs années, soit Robinson Opong, de Québec, et Kémy Ossé, de Montréal.

Robinson, j’ai joué avec lui aux Jeux du Canada il y a une dizaine d’années. Kémy, il est plus jeune que moi [de 4 ans, NDLR], mais je le connais depuis qu’il a 11 ans. On jouait ensemble au parc à Montréal. Il était toujours avec nous, se souvient-il avec un élan de nostalgie, mêlé au bonheur de les retrouver.

Sur le terrain de basketball, les Rattlers de la Saskatchewan pourraient bien profiter de la communication entre ce trio d’athlètes québécois. De pouvoir parler ensemble, en français, ce sera super spécial. On pourra même le faire sur le terrain, puisqu’il n’y aura pas beaucoup de francophones dans les autres équipes. Pourquoi pas en profiter? , dit Kris Joseph en riant.

Kris Joseph, en action au March Madness 2012 avec l'Université Syracuse, en train de déposer le ballon dans le panier.

Kris Joseph fait le saut dans la CEBL dans l'espoir de retourner en Europe à l'automne.

Photo : Getty Images / Jim Rogash

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Basketball