•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un homme se fait voler sa voiture à Saint-Boniface sous la menace d'une arme

Gros plan sur une voiture de police où il est écrit Winnipeg police.

Selon la police, les victimes et les agresseurs ne se connaissaient pas.

Photo : Radio-Canada / Tyson Koschik

Lundi, en plein jour, un homme de 53 ans, accompagné de sa fille de 17 ans, a été menacé avec une arme à feu par deux hommes qui ont ensuite volé sa voiture, selon la police. Les faits se seraient déroulés près de l’intersection de la rue Despins et de la rue Jeanne d’Arc, dans le quartier de Saint-Boniface, à Winnipeg.

Le 13 juillet, vers 15 h 25, le père et la fille se dirigeaient vers leur véhicule lorsqu'ils ont été agressés par des malfaiteurs, selon la police. Pendant le braquage, l'un d'entre eux a menacé de tirer sur l’homme de 53 ans, avant de s’emparer de son véhicule.

Le véhicule volé a ensuite percuté une autre voiture.

Vers 17 h, le même jour, les voleurs se sont rendus dans un bâtiment résidentiel de la rue Maryland, entre l’avenue Ellice et l’avenue Saint-Matthews, affirme la police.

Ils se sont alors introduits dans deux appartements voisins. Trois hommes, âgés de 27 à 54 ans, ont aussi été dévalisés sous la menace d'une arme.

Quand les voleurs ont pris la fuite, le véhicule volé a percuté une autre voiture, un chargeur de chantier et un garage.

Les malfaiteurs ont alors dépassé une voiture de police et accéléré afin de lui échapper. Peu après, le véhicule a été abandonné dans une ruelle et deux hommes ont été arrêtés après une poursuite à pied.

Une fouille du véhicule volé et des voleurs a permis la saisie d’un fusil de calibre .22 à canon scié, d’un pistolet de paintball et de deux couteaux.

La police soupçonne l'homme vu au volant du véhicule d'avoir consommé de la drogue. Elle indique aussi que les victimes ne connaissaient pas les agresseurs.

Deux hommes de Winnipeg, âgés de 24 et de 21 ans, sont sous le coup d’une quarantaine de chefs d'accusation en rapport avec cette affaire. Ils demeurent en détention.

L’Unité des crimes majeurs du Service de police de Winnipeg poursuit l'enquête.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Crimes et délits