•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Main-d'oeuvre : plus d'employeurs se tournent vers la réinsertion professionnelle

Un homme tend la main.

Le Service d'intégration à l'emploi Radisson reçoit chaque semaine plus d'appels d'employeurs à la recherche de main-d'oeuvre.

Photo : iStock

Radio-Canada

La Prestation canadienne d'urgence (PCU) donne du fil à retordre à de nombreux employeurs en recherche de main-d'œuvre, mais cette situation profiterait à certains organismes de réinsertion professionnelle, qui saisissent l'occasion pour vanter la disponibilité et la qualité de leurs candidats en recherche et en demande d'emploi.

Le Service d'intégration à l'emploi Radisson (SIER) se réjouit d'un bond de ses activités ces dernières semaines. Cet organisme de Trois-Rivières est chargé d'accompagner la réinsertion professionnelle de personnes judiciarisées ou en prise avec des problèmes de dépendance.

Habituellement, l'employabilité de ces travailleurs est plus difficile, mais aujourd'hui, dans un contexte de pénurie de main-d'œuvre accentuée, ils sont nombreux à avoir retrouvé le chemin de l'emploi et la confiance d'un employeur.

Un nombre de plus en plus élevé d'employeurs contactent le SIER depuis le début de la pandémie, a rapporté Sarah Trépanier, qui est conseillère en emploi au sein de l’organisme.

La semaine passée, raconte la conseillère, on nous disait : "Peu importe qui est disponible, qui accepte, je vais les passer en entrevue, on va évaluer la possibilité de les engager, on a un grand besoin présentement".

Les employeurs sont contents de ces employés. Vous savez quand on rencontre des difficultés à intégrer le marché de l'emploi, ça fait en sorte qu'on demeure un employé fidèle et loyal, parce qu'on n'a pas le goût de repasser par le vécu qu'on a eu et les difficultés.

Sarah Trépanier, conseillère en emploi au SIER

Depuis la mi-mars, une vingtaine de personnes accompagnées par l'organisme ont réussi à réintégrer le marché du travail de la région.

Portrait de l'emploi dans la région

Malgré le fait que certains employeurs de la région disent avoir du mal à recruter, le taux de chômage s'établissait à 12,6 % au mois de juin dans la région de Trois-Rivières.

Au Centre-du-Québec, il était de 13,6 %, selon les dernières données de Statistique Canada. Selon Mario Dauphinais, vice-président du Groupe SFP ressources humaines, une entreprise trifluvienne spécialisée en recrutement, la tendance est toutefois positive.

Il note un retour progressif à l'emploi dans la région et dit avoir bon espoir qu'il y aura un retour à la normale dans la prochaine année.

Avec les informations d'Alexandre Lepoutre

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !