•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Orléans Express reprendra ses liaisons avec l’Est-du-Québec

Logo d'Orléans Express sur un autobus

Orléans Express assurera de nouveau des liaisons vers le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie.

Photo : Radio-Canada

Le service d’autocars Orléans Express reprendra dès vendredi ses liaisons entre les centres urbains, le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie.

Kéolis Canada, qui possède Orléans Express, en a fait l’annonce mardi tout en énonçant les consignes sanitaires qu’il faudra respecter à bord de ses autocars.

L’expérience client n’est pas à son summum, mais reste qu’il y a des gens qui veulent voyager, explique le président-directeur général de Keolis Canada, Pierre-Paul Pharand. On a toujours dit que s’il y avait une demande, on remplirait notre responsabilité comme transporteur de service public et on en est là.

Ainsi, le port du masque sera obligatoire pour tous les passagers, tant à l’intérieur des véhicules que des gares, et le nettoyage des mains sera nécessaire au moment de l’embarquement.

L’entreprise annonce également que seuls 14 passagers par voyage seront admis à l’intérieur des autocars. Les passagers ne pourront pas manger à l’intérieur des autocars et seuls les paiements en ligne seront acceptés.

Villes à nouveau desservies par Orléans Express dans l’Est-du-Québec :

  • Amqui
  • Bonaventure
  • Cap-Chat
  • Carleton
  • Chandler
  • Gaspé
  • Grande-Rivière
  • Grande-Vallée
  • Matane
  • Matapédia
  • Mont-Joli
  • Mont-Louis
  • New Richmond
  • Paspébiac
  • Percé
  • Pointe-à-la-Croix
  • Port-Daniel
  • Rimouski
  • Rivière-au-Renard
  • Sainte-Anne-des-Monts
  • Québec (Sainte-Foy)
  • Québec (centre-ville)
  • Rimouski
  • Rivière-du-Loup

Selon M. Pharand, c'est l'engouement suscité par la réouverture de la liaison entre Montréal et Québec qui a motivé l'entreprise à reprendre du service dans d'autres régions.

On savait qu’il y avait une certaine demande, mais on n’aurait jamais pensé qu'elle le serait autant, a-t-il expliqué.

Malgré cela, la reprise des activités d'Orléans Express se fera à perte puisque les règles sanitaires ne permettent pas à l'entreprise d'avoir un important volume de voyageurs. Keolis Canada aurait d'ailleurs fait des demandes d'assouplissements pour le transport interurbain.

À ce stade-ci, on le fait en perdant de l’argent, mais on se dit que la demande est là. On a fait des demandes que je qualifierais d’ajustements des règles sanitaires en fonction de nos besoins particuliers et on espère avoir des réponses positives très rapidement puisque ça a été fait pour d’autres moyens de transports, explique Pierre-Paul Pharand.

Malgré les mesures sanitaires, la reprise des activités d’Orléans Express dans l’Est-du-Québec réjouit le préfet de la MRC de La Haute-Gaspésie, Allen Cormier.

C’est une excellente nouvelle pour nous, surtout que nous étions jusqu’à hier soir en discussion avec Kéolis Canada, explique M. Cormier qui estime le rôle d’Orléans Express dans le transport interrégional comme un service essentiel.

Selon le préfet de la MRC, la demande sera au rendez-vous, surtout à l’aube des vacances de la construction alors que des centaines et des centaines de Québécois partiront en vacances.

Simplement à voir les indicateurs, à voir le nombre de personnes qui se déplacent en Gaspésie d'année en année pour voir la saison touristique, je suis convaincu que ça va connaître un immense succès pour le transporteur et que la demande va être là, croit M. Cormier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Transports