•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Non, la visière ne peut pas remplacer le masque

Des yeux derrière une visière de protection.

Les clients qui portent uniquement une visière se verront refuser l'accès aux commerces.

Photo : Radio-Canada / Rafferty Baker

Bien que perçu comme plus confortable par certaines personnes, le port d’une visière ne pourra pas remplacer le port du couvre-visage dans les lieux publics intérieurs lorsque celui-ci deviendra obligatoire, le 18 juillet.

La réponse du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) est sans équivoque. Les citoyens qui portent uniquement la visière se verront refuser l’accès aux transports publics et aux commerces parce qu’elle n’offre aucune étanchéité.

Les gouttelettes projetées par la personne qui porte une visière peuvent facilement se répandre dans l’air en passant par les côtés ou le dessous de la visière. Une personne atteinte de la COVID-19 qui porte uniquement une visière est donc susceptible de contaminer les gens autour d’elle.

Le MSSS précise que dans le monde médical la visière sert uniquement à protéger les travailleurs de la santé lorsqu’une procédure risque de provoquer des éclaboussures de sang, de liquides biologiques, de sécrétions ou d’excrétions [...] ce qui n’est jamais le cas dans les commerces ou autres lieux publics. La visière est d’ailleurs pratiquement toujours portée en conjugaison avec le masque.

Un homme qui porte une blouse de protection et un masque ajuste sa visière.

Un travailleur porte une visière et un masque.

Photo : Getty Images / Mario Tama

D'ailleurs, en entrevue lundi, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a également fait cette précision.

Dernier recours pour les travailleurs

Les recommandations de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) pour les travailleurs diffèrent un peu de ce qu’imposera le MSSS au grand public. Le port de la visière seule est permis, mais uniquement comme solution de tout dernier recours.

L’INSPQ note que dans certaines situations, le port du masque peut poser des risques pour la sécurité des travailleurs, notamment en créant de la buée dans les lunettes de protection. Le port de la visière est alors recommandé si le problème est impossible à régler avec une meilleure ventilation ou des horaires de travailleurs mieux adaptés.

Autant l’INSPQ que le MSSS rappelle que le meilleur moyen de se protéger du nouveau coronavirus est de maintenir une distance de deux mètres entre les individus.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !