•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des commerçants préoccupés par le port du masque obligatoire

Une dame entre dans un restaurant en portant son masque.

Une cliente porte un masque dans un restaurant de Chicoutimi.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Plusieurs commerçants du Saguenay-Lac-Saint-Jean déplorent de devoir contraindre leur clientèle à porter le masque sans quoi ils pourraient recevoir une importante amende.

Le gouvernement Legault impose le port du couvre-visage dans tous les lieux publics fermés à compter de samedi. La directive inclut donc les dépanneurs, les restaurants et les centres commerciaux.

Craig Morin, un propriétaire de dépanneur dans l’arrondissement de Jonquière, y voit une directive de plus à appliquer. Il rappelle que lui et ses collègues ont déjà beaucoup de règles à respecter concernant la vente de tabac, d’alcool et de loterie.

Il aurait aimé que les commerçants puissent bénéficier d'une période de grâce avant de se voir imposer des amendes concernant le port du masque.

On ne nous laisse pas beaucoup de chances, aux commerçants, pour montrer aux clients qu'on fait bonne figure et qu'on veut faire de l'éducation.

Craig Morin, propriétaire de dépanneur

La propriétaire de la boutique La Fabrik dans l’arrondissement de Chicoutimi offrira quant à elle des masques à ceux qui n'en porteront pas. S’ils refusent, ils ne pourront pas entrer dans son magasin de la rue Racine.

La façade de la boutique La Fabrik.

La boutique La Fabrik est située sur la rue Racine à Chicoutimi.

Photo : Radio-Canada / Rosalie Dumais-Beaulieu

Moi, je vais avoir une boîte de masques à l'entrée pour ceux qui vont l'avoir oublié, explique-t-elle. Je vais charger, je ne sais pas encore combien, parce que je ne veux pas avoir à assumer pour les gens qui vont l'avoir oublié.

Valérie Arsenault assure que la plupart des clients respectent les mesures sanitaires du gouvernement jusqu’à maintenant, même s’il reste quelques récalcitrants.

Un homme qui porte un masque examine son coupon de caisse à la sortie d'un commerce.

Certaines personnes portent déjà un masque pour faire leurs emplettes.

Photo : La Presse canadienne / doug hamilton

Des craintes partagées

La Chambre de commerce et d’industrie Saguenay-Le Fjord est aussi préoccupée par les répercussions de cette nouvelle règle.

Nous appréhendons les conséquences que ces nouvelles mesures pourraient avoir sur les entreprises du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Sandra Rossignol, dg, Chambre de commerce Saguenay-Le Fjord

Bien évidemment, nous sommes dans un contexte d’efforts collectifs pour éviter la transmission communautaire. Cependant, nous pensons que c’est une responsabilité partagée entre les entreprises, mais également les individus, déclare la directrice générale du regroupement, Sandra Rossignol.

La CCISF et la Fédération des chambres de commerce du Québec ont fait parvenir un communiqué conjoint aux médias pour partager leur préoccupations communes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Commerce