•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres pompiers volontaires de Gogama démissionnent en bloc

Des bottes et culottes de pompiers reposent près d'un camion dans un garage.

Le service des incendies de Gogama peinent à garder ses pompiers volontaires; il s'agit de la deuxième vague de démissions à secouer l'organisation en moins de deux ans.

Photo : Radio-Canada / Sebastien Vachon

Radio-Canada

Des pompiers volontaires du service des incendies de Gogama ont démissionné en bloc. Leur geste rappelle celui posé par leurs prédécesseurs il y a moins de deux ans.

Le Service des incendies de Gogama a annoncé le départ d'au moins 4 de ses membres dans une publication sur sa page Facebook.

C’est avec un grand regret que nous annonçons une fois de plus la démission de nos membres en raison de l’intimidation et du harcèlement constant de la part de la Régie locale des services publics de Gogama, indique la publication Facebook qui n’est pas attribuée à une personne en particulier.

L'annonce précise que les membres démissionnaires sont : la chef pompière Christine Cloutier, le chef adjoint Mike Cooper et les pompiers volontaires Serge Cloutier et Matt Clark.

La Régie locale des services publics de Gogama confirme le départ des pompiers. La secrétaire-trésorière de la régie, Christine Bédard, précise que le Bureau du commissaire aux incendies de l’Ontario l'a informée que sept pompiers volontaires de Gogama ont rendu une lettre de démission.

Mme Bédard souligne que l'identité de ces pompiers n’a pas été spécifiée dans cet avis du commissaire. Elle ajoute toutefois que la régie compte dix pompiers volontaires.

Elle s’attend à obtenir plus d’informations du Bureau du commissaire incessamment.

Les pompiers bénévoles de Gogama sont supervisés par le Bureau du commissaire des incendies. Mais la caserne et une partie de l’équipement appartiennent à la Régie locale des services publics.

 Un pompier se tient debout derrière un camion de pompiers.

Mike Benson était chef des pompiers de Gogama avant de démissionner en 2018.

Photo : Radio-Canada / Jean-Loup Doudard

L’histoire se répète

Avant eux, d'autres pompiers volontaires de Gogama avaient aussi remis leur démission il y a moins de deux ans, en citant également du harcèlement de la part de la Régie locale des services publics.

Au total, 11 pompiers volontaires du service des incendies avaient claqué la porte, y compris le chef de l’époque, Mike Benson.

Une semaine après l'annonce de leur démission, la majorité des pompiers volontaires de Gogama avaient accepté de reprendre du service, après être parvenus à une entente avec le Bureau du commissaire des incendies.

Le chef Mike Benson et deux autres pompiers avaient toutefois maintenu leur démission.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Politique municipale