•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les activités de loisirs en plein air sont populaires cet été en Saskatchewan

Deux hommes en canot.

La pandémie de COVID-19 a changé les habitudes de beaucoup de gens, mais elle a aussi forcé de nombreuses personnes à se tourner vers le plein air pour penser à autre chose.

Photo : Radio-Canada / Pierre Verrière

Radio-Canada

À défaut de pouvoir voyager à l’étranger normalement en raison de la pandémie, il semble que de nombreuses personnes en Saskatchewan ont choisi d’investir leur argent dans les activités extérieures cet été.

Depuis la réouverture des commerces dans la province, de nombreux magasins qui vendent des bateaux ou des accessoires de sport extérieur reçoivent beaucoup plus de clients qu’à l’habitude.

Cette année, nous avons doublé nos chiffres de presque toute l’année dernière en seulement trois ou quatre mois, confie Anthony Leece, le directeur des ventes récréatives de Redhead Powersports, à North Battleford.

Les mécaniciens étaient tellement occupés que les autres vendeurs et moi avons dû commencer à mettre l’épaule à la roue pour construire quelques embarcations, ajoute-t-il.

Une cour dégarnie de ses produits en vente.

La cour du magasin Redhead Powersports à North Battleford est habituellement pleine de produits, mais les ventes ont été si importantes récemment que le directeur des ventes récréatives, Anthony Leece, peine à répondre à la demande.

Photo : Georgina Price

La situation est semblable à Regina, où le propriétaire du magasin Alsport Sales, Darcey Shaw, constate lui aussi une hausse importante des ventes, particulièrement celles liées aux motos hors route pour les enfants.

Il affirme que beaucoup de ses clients étaient des motocyclistes débutants qui avaient aussi besoin d’équipement de protection, des casques, entre autres.

C’était bon pour l'ensemble du magasin, note Darcey Shaw.

Les équipements de loisirs non motorisés comme les canots et les kayaks sont également populaires depuis quelques mois, assure Kevin Robinson, le propriétaire d’Eb’s Source For Adventure, à Saskatoon.

Ce dernier soutient que les dispositifs qui permettent d’installer des vélos ou des bagages sur le toit des voitures sont en grande demande.

Même si nous ne vendons pas de vélos, il y a une pénurie pour ce type d’accessoires, dit Kevin Robinson.

Retrouver les joies du plein air

La pandémie de COVID-19 a changé les habitudes de beaucoup de gens, mais elle a aussi forcé de nombreuses personnes à se tourner vers le plein air pour penser à autre chose.

Carmen Appleby mentionne qu’elle voulait acheter un kayak depuis plusieurs années. Le moment était donc bien choisi pour le faire cet été.

J’aime être à l’extérieur et je fais habituellement beaucoup de choses dehors. J’aime aussi aller au restaurant, mais comme on ne pouvait pas y aller pendant un certain temps, c’était logique d’utiliser cet argent [pour acheter un kayak], affirme Carmen Appleby.

Carmen Appleby, dans son kayak, accompagnée de son chien.

Selon Carmen Appleby, les circonstances actuelles représentaient le bon moment pour faire l'achat d'un kayak et passer plus de temps à l'extérieur.

Photo : Carmen Appleby

Plus de difficultés à remonter la pente

De nombreuses entreprises de la province ont été contraintes de fermer leurs portes ou de ralentir leurs activités en raison de la pandémie de COVID-19.

C’est le cas du propriétaire de Carlyle RV & Leisure, Ron Mitchell, qui a un magasin situé à environ 100 kilomètres au nord-est d’Estevan. Même si les ventes ont repris progressivement au cours des dernières semaines, la situation financière du commerce est loin d’être idéale.

Nous avons été fermés pendant un mois. Tout est en baisse par rapport aux ventes d’il y a un an, affirme-t-il.

Ces difficultés s’ajoutent au fait que, si les ventes de véhicules motorisés reprennent de façon plus importante prochainement, l’entreprise ne pourra pas avoir davantage de véhicules avant 2021.

Les usines ont été fermées pendant six semaines, alors l’inventaire est en retard, explique la directrice des ventes de Moose Jaw RV & Marine, Michelle Ferguson.

Avec les informations de Theresa Kliem

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Sports et loisirs