•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un cinquième cas de COVID-19 à la scierie des Outardes

Des véhicules lourds sur le terrain de la scierie.

La scierie des Outardes

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un autre employé de la scierie des Outardes a été déclaré positif au coronavirus mardi, ce qui porte le compte des employés atteints de la COVID-19 à cinq. Cependant, deux d'entre eux ne résident pas sur la Côte-Nord.

Ce nouveau cas a été annoncé par le Centre Intégré de Santé et de Services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord lors d'un point de presse mardi.

Selon le médecin-conseil en santé publique, docteur Richard Fachehoun, une centaine d'employés de la scierie ont été testés depuis vendredi.

Il reste quelques personnes qui vont être dépistées. Certains ont un rendez-vous [mercredi], mais c'est vraiment un nombre très faible. Il reste moins de 15 personnes à faire tester. Pour ce qui a été fait en fin de semaine, on a les résultats pour presque 80 personnes, indique le docteur Fachehoun.

Par ailleurs, le docteur affirme qu'aucun autre commerce de la région n'a été fermé à la suite de l'enquête épidémiologique.

En tout, 6800 tests de dépistage du coronavirus ont été menés sur la Côte-Nord depuis le début de la pandémie.

La scierie toujours arrêtée

Il est cependant trop tôt pour redémarrer les activités de l'usine de Pointe-aux-Outardes, puisque l'entreprise n'a pas reçu les résultats de l'ensemble des tests qui ont été faits.

Depuis que Produits forestiers Résolu (PFR), qui gère la scierie, a appris jeudi dernier que trois de ses employés avaient contracté le coronavirus, deux autres cas ont été dépistés parmi les membres du personnel.

À partir de ce moment-là, on a pris la décision immédiate, par mesure préventive, d'arrêter les opérations, de placer les employés dans une quarantaine préventive, explique le directeur principal aux affaires publiques de PFR, Louis Bouchard.

Un ordre de priorité pour le dépistage des employés a été déterminé. Les travailleurs directement en contact avec les malades ont subi le test de dépistage en premier, suivi du reste du personnel.

Les tests étaient menés par le CISSS de la Côte-Nord dans les installations de PFR, selon le directeur aux affaires publiques.

La compagnie indique attendre de connaître les résultats des tests avant de relancer l'exploitation de l’usine.

Jusqu'à [lundi] en mi-journée, on croyait qu'il serait possible de démarrer les opérations de rabotage [mardi] matin. Cependant, on n’a pas reçu l'entièreté des tests qu'on attendait.

Louis Bouchard, directeur principal aux affaires publiques de Produits forestiers Résolu

M. Bouchard ajoute que le rabotage pourrait cependant reprendre mercredi matin, si on reçoit tous les résultats qui sont attendus, indique-t-il.

Les opérations de sciage devraient elles aussi reprendre quand les résultats des tests de tous les employés du secteur seront connus.

Avec des informations de Marc-Antoine Mageau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Santé publique