•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Dr Horacio Arruda de passage à Trois-Rivières

Horacio Arruda, lors d'une conférence de presse.

Le directeur national de santé publique du Québec, Horacio Arruda

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Le directeur national de santé publique du Québec, le Dr Horacio Arruda, était de passage à Trois-Rivières mardi pour présenter les grands constats des derniers mois concernant la COVID-19 dans la région de la Mauricie-Centre-du-Québec.

Le directeur national de santé publique a souligné l’efficacité du processus d’enquête épidémiologique régional.

Il s’est d'ailleurs dit impressionné par le nombre d’effectifs, l’élaboration d’un logiciel en la matière et par l’évolution des façons de faire des équipes de la Mauricie-Centre-du-Québec. Il estime que le dépistage dans la région a été efficace avec 50 000 tests effectués.

Il reconnaît qu’il y a eu des situations difficiles en CHSLD, mais pas nécessairement de façon plus grave qu'ailleurs au Québec.

La gestion des CHSLD dans votre région, elle est similaire à la gestion qui a eu lieu partout au Québec dans un contexte où, un, au début, on manquait de connaissance sur la transmission chez les gens asymptomatiques, deux, on avait un problème de ressources humaines de façon importante, explique-t-il. On ne peut pas laisser les gens sans soins. Je vous dirais aussi, toute la question de la prévention et contrôle des infections : c’est difficile en temps normal, et en situation où il y énormément de cas, ça devient encore plus difficile.

Pour entendre une entrevue à l'émission 360 PM avec le Dr Arruda, cliquez ici.

Le Dr Arruda était accompagné du président du CIUSSS MCQ, Carol Fillion, ainsi que de la directrice de santé publique et responsabilité populationnelle du CIUSSS MCQ, la Dre Marie-Josée Godi.

Les règles d'hygiène toujours à respecter

Le Dr Arruda a profité de l’occasion pour rappeler les règles concernant les rassemblements qui sont toujours limités à 10 personnes. À ce sujet, la directrice régionale de santé publique Marie-Josée Godi constate un certain relâchement.

On a huit cas enregistrés dans les deux derniers jours qui traduisent, lorsqu’on va en profondeur, un certain relâchement, parce que, pour les différentes personnes qui ont été confirmées positives, on a plusieurs contacts qui ont été effectués. Ce qui veut dire que les mesures ne sont pas mises en place, a-t-elle dit. Donc, c’est important qu’on maintienne ces mesures-là en tout temps.

Ce sont 2064 personnes qui ont contracté la COVID-19 dans la région depuis le début de la pandémie.

Le plus récent bilan des cas dans la région, publié lundi, a fait état de huit nouveaux cas.

Vendredi dernier, le premier ministre du Québec, François Legault, était de passage dans la région.

Avec les informations d'Amélie Desmarais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Coronavirus