•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : 62 nouveaux cas depuis vendredi et une ferme d’Oliver confinée

Adrian Dix et Bonnie Henry en conférence de presse.

Le ministre de la Santé, Adrian Dix, et la médecin hygiéniste en chef de la province, Bonnie Henry, ont dévoilé les données les plus récentes sur la COVID-19 (archives).

Photo : Mike McArthur/CBC

Radio-Canada

La Colombie-Britannique a enregistré 62 nouveaux cas de la COVID-19 et deux nouveaux décès dus à la maladie depuis vendredi. C’est ce qu’ont annoncé la médecin hygiéniste en chef de la province Bonnie Henry et le ministre de la Santé Adrian Dix dans une déclaration commune lundi. Des employés d'une ferme d'Oliver sont confinés après la découverte de deux cas positifs.

Les données les plus récentes portent donc à 3115 le nombre de personnes atteintes dans la province depuis le début de la pandémie.

Parmi eux, 208 cas sont considérés comme étant actifs et 14 personnes sont hospitalisées, dont cinq aux soins intensifs.

Ces nouveaux décès signifient que la COVID-19 a fait un total de 189 victimes en Colombie-Britannique jusqu’à présent. Par ailleurs, 2718 personnes en sont guéries dans la province.

Deux cas dans une ferme d’Oliver

Les autorités sanitaires ont décrété des mesures de confinement pour 36 travailleurs migrants et 9 autres personnes associées à la Krazy Cherry Fruit Company à Oliver. Deux personnes ont été déclarées positives à la COVID-19 à la ferme.

L’un est un travailleur temporaire étranger, actuellement en isolement dans un endroit à l’extérieur de la ferme. L’autre patient est isolé chez lui. Le risque pour le public serait faible selon les autorités.

La source des infections n’a pas encore été déterminée, mais elle serait en Colombie-Britannique. Les autorités assurent que le travailleur étranger a passé à travers une période d’isolement de 14 jours et a reçu un test négatif avant de commencer le travail.

Les personnes visées par les mesures de confinement ne peuvent quitter la ferme pendant la durée de l’enquête.

Des cerises sur des branches de cerisiers.

Deux personnes associées à une ferme d'Oliver ont reçu un test positif à la COVID-19 (archives).

Photo : Andrea Bixby-Brosi

Inquiétude pour les travailleurs

Raul Gatica, adjoint à la direction de la Dignidad Migrante Society, un organisme sans but lucratif qui vient en aide aux travailleurs agricoles étrangers, s’inquiète de la façon dont le cas touchant un travailleur a été géré.

Selon lui, des dizaines d’autres travailleurs pourraient avoir été exposés à la maladie en raison des conditions de travail et de logement.

Monsieur Gatica dit que le travailleur a subi un test le 9 juillet, avant d’être isolé le 11 juillet.

Des équipes de la santé publique surveillent la situation de près.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Santé publique