•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le film québécois Suspect numéro un en tête au Québec et dans l'ensemble du Canada

Un jeune homme torse nu (Antoine Olivier Pilon) est entouré de deux jeunes hommes torse nu et menaçants.

Antoine Olivier Pilon dans « Suspect numéro un », de Daniel Roby

Photo : Laurent Guerin

Radio-Canada

Au cours de ses trois premiers jours dans les cinémas du Québec, le film québécois Suspect numéro un a engrangé 140 000 $ de recettes et a accaparé 43 % du marché.

Sorti vendredi, il s’est classé premier au Québec et dans l’ensemble du Canada, selon le distributeur Les Films Séville, qui rappelle que les salles de cinéma ne peuvent accueillir plus de 50 personnes à la fois en raison de la pandémie de COVID-19. 

Ce film de Daniel Roby, qui met en vedette Antoine Olivier Pilon et Josh Hartnett, est le premier long métrage québécois à sortir en période post-confinement. 

Je suis ravi de constater que Suspect numéro un a réussi le pari de ramener le public en salle, a affirmé, par communiqué, Patrick Roy, qui est à la tête des Films Séville.

Inspiré de l’histoire d’Alain Olivier, cet ex-héroïnomane de 27 ans piégé dans une opération de la GRC, Suspect numéro un sortira également aux États-Unis ce mois-ci.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Cinéma

Arts