•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réactions favorables au port du masque en Abitibi-Témiscamingue

Une femme portant un masque place des bananes dans un sac en plastique.

Dès le 18 juillet, il sera obligatoire de porter un masque dans les lieux intérieurs au Québec.

Photo : iStock / Alex Potemkin

Marc-Olivier Thibault

Le port du masque sera obligatoire dans les publics intérieurs du Québec à compter de samedi prochain. En Abitibi-Témiscamingue, la plupart des commerçants et les citoyens questionnés sur le sujet se disent favorables à la nouvelle du jour.

Le gouvernement du Québec a décidé que les commerçants eux-mêmes devront faire respecter le port du masque dans leur établissement.

François Legault brandit un masque durant un point de presse.

François Legault a déclaré que le port du masque était obligatoire partout dans les lieux publics fermés du Québec à compter du 18 juillet.

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Une période d’adaptation de deux semaines est prévue, soit jusqu’au 1 août. Ensuite, Québec se réserve le droit de sévir avec des amendes variant de 400 $ à 6 000 $.

Sur l’idée du port du masque dans les lieux publics fermés, Michel Fortin, le propriétaire de Photo Michel Fortin à Rouyn-Noranda, est tout à fait d’accord. Je suis très content, dit-il. Je vous protège, pourquoi vous ne vous protégez pas? Peut-être que c’est vous qui allez contaminer quelqu’un d’autre. Alors, on ne prend pas de chance.

Le copropriétaire du Gisement, bistro chocolaterie de Rouyn-Noranda Charles Prince abonde dans le même sens. Il préfère le port du masque au retour à la fermeture complète des entreprises.

Pour sauver des vies, des entreprises et ne pas retomber en confinement comme par le passé. Je pense que c’est la bonne chose à faire.

Charles Prince, copropriétaire du Gisement, bistro chocolaterie

Les personnes rencontrées pour ce reportage se sont toutes prononcées en faveur du port du masque.

Pour appuyer leur opinion, certains évoquent la santé publique, la protection des autres et d’autrui, alors que d’autres craignent une deuxième vague de COVID-19.

Application du règlement

Les enfants de moins de 12 ans ne seront quant à eux pas obligés de porter un masque dans les lieux publics et aucune amende ne sera imposée dans leur cas. Par contre, Québec recommande fortement aux enfants de porter aussi le masque dans les espaces publics dans la mesure du possible.

En termes d'application du règlement, le premier ministre a expliqué que le masque n'aura pas à être porté en permanence dans les lieux publics, ce qui inclut les restaurants. L'usage du masque sera demandé lorsqu'il ne sera pas possible de respecter la distanciation de deux mètres entre les gens ou encore pendant les déplacements à l'intérieur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Coronavirus