•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un théâtre pour enfants rompt avec une directrice après des allégations d'intimidation

La façade du théâtre sur lequel est inscrit son nom.

Les productions présentées à ce théâtre visent à aider les enfants à développer leur intelligence émotionnelle.

Photo : Carousel Theatre Young People/Facebook

Radio-Canada

Une compagnie de théâtre de Vancouver spécialisée dans la production de spectacles pour enfants met fin à ses liens avec sa directrice artistique et promet d’autres changements à la suite d’allégations d’anciens employés selon lesquelles un environnement de travail toxique régnait sur place.

Plus de 60 personnes ont dénoncé dans une lettre le Carousel Theatre For Young People comme étant un lieu de travail abusif ayant une culture d’intimidation et de harcèlement perpétuée par certains de ses dirigeants.

Après des réactions sur les réseaux sociaux et à la suite d’une pétition en ligne demandant de meilleures conditions de travail, la compagnie dit s’être entendue d’un commun accord avec sa directrice artistique, Carole Higgins, pour mettre fin à leur relation. Elle s’engage aussi à restructurer l’équipe de direction. 

Nous travaillerons pour reconstruire un théâtre qui est inclusif, créer des opportunités et procurer un endroit sécuritaire pour tout le monde, explique la compagnie dans une déclaration publiée sur son site Internet. 

Un milieu de travail toxique

Des travailleurs ont commencé à partager leurs expériences négatives après que la compagnie a publié une déclaration dénonçant le racisme et l'oppression dans la foulée du mouvement de protestation Black Lives Matter. 

Dans une publication sur Facebook, l’actrice Kaitlyn Yott soutient avoir subi des pressions pour faire des cascades dans une production de Peter Pan. Elle ajoute que ses inquiétudes au sujet de sa sécurité ont été ignorées et que sa demande pour qu’un cascadeur soit engagé a été refusée. L’actrice affirme avoir subi des blessures et enduré de la douleur. 

Depuis, une pétition demandant à la compagnie de changer ses conditions de travail a récolté plus de 400 signatures.

Le conseil d’administration a aussi reçu plus de 60 lettres décrivant des expériences négatives vécues au sein de la compagnie, selon une ancienne travailleuse contractuelle du théâtre, Dani Fecko. Cette dernière et une autre ancienne collègue contractuelle, Kayla Dunbar, ont lancé un appel à la dénonciation aux anciens employés.

Les deux femmes ne sont pas satisfaites de la déclaration du théâtre qui ne fait, selon elles, aucune excuse spécifique.

Elles doivent rencontrer le président du conseil d’administration mercredi pour discuter afin de créer un environnement de travail plus inclusif. 

Dimanche, Carole Higgins n’a pas répondu à une demande d’entrevue de CBC.

D'après les informations de Jon Hernandez

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Théâtre