•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pêches et Océans s'attaque aux braconniers à Rivière-Pentecôte

Des agents du ministère des Pêches et des Océans sur les rochers de Baie-des-Homards.

Des agents du ministère des Pêches et des Océans (archives)

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle

Radio-Canada

Pêches et Océans Canada (MPO) a constitué 13 dossiers d'infractions concernant des braconniers ayant pêché le homard sans autorisation dans le secteur de Rivière-Pentecôte, à Port-Cartier.

Ces dossiers seront déposés auprès du Service des poursuites pénales du Canada.

Des casiers volés retrouvés

Selon le MPO, deux contrevenants à la Loi sur les pêches ont également été arrêtés en possession de quelques casiers volés. Le dossier a été soumis à la Sûreté du Québec (SQ), qui doit faire enquête.

En vertu de la Loi sur les pêches, les contrevenants pourraient être passibles d'amendes allant jusqu'à 100 000 $.

Surveillance du MPO accrue depuis le bateau vandalisé

La surveillance accrue des agents du MPO et de la SQ sur place fait suite aux actes de vandalisme sur un bateau de pêche au homard des Pêcheries Uapan survenus dans la nuit du 11 au 12 juin.

Le bateau JY-Ann-Sarah-Lee avait alors été lourdement vandalisé. Le capitaine évaluait à l'époque les dégâts à près de 16 000 $. Le moteur avait été saboté et les flotteurs de plusieurs cages avaient été éventrés. Plus de cinquante casiers avaient également été volés.

Rien ne prouve que les casiers retrouvés par le MPO sont ceux volés sur le JY-Ann-Sarah-Lee, indique son capitaine, Kanapeush Vollant.

Il aurait fallu que mes cages soient identifiées.

Kanapeush Vollant, capitaine du bateau JY-Ann-Sarah-Lee

Là les cages sont accessibles à tout le monde donc c’est sûr que de dire si c’est les miennes ou pas, il y a des tags dessus, mais des tags tu prends des cutters et tu enlèves ça et c’est fini. T’es pu capable de les identifier après, précise le capitaine.

M. Vollant dit participer à l’enquête des policiers.

Kanapeush Vollant se réjouit de la surveillance accrue des agents de la faune dans le secteur.

Avec des informations de Laurence Royer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Crimes et délits