•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Auston Matthews confirme qu'il avait la COVID-19

Un homme porte une casquette à l'effigie des Maple Leafs de Toronto.

Auston Matthews a pris part à une séance d''entraînement avec ses coéquipiers, lundi. (Photo d'archives)

Photo : La Presse canadienne / Christopher Katsarov

L'attaquant vedette des Maple Leafs de Toronto, Auston Matthews, a bel et bien été déclaré positif à la COVID-19 le mois dernier. L'Américain l'a confirmé, lundi, à l'occasion de l'ouverture du camp d'entraînement de l'équipe torontoise.

Matthews, la figure de proue de l'organisation, a précisé aux membres des médias qu'il en est depuis guéri et ne ressent plus les effets de la maladie infectieuse.

L'athlète de 22 ans faisait partie du premier groupe de joueurs à s'entraîner, lundi matin. Le joueur de centre a ensuite pris part à une partie improvisée avec ses coéquipiers, signe que l'organisation lui a donné le feu vert pour se mêler au reste de l'équipe.

L'Américain séjournait en Arizona depuis la suspension des activités de la LNH, le 12 mars dernier. Matthews ne sait toutefois pas quand il a pu être contaminé par le virus.

Au départ, quand je m'y suis installé, l'Arizona était l'un des endroits les plus sûrs pour éviter la maladie, a mentionné l'attaquant qui a dû cesser de s'entraîner ces dernières semaines alors qu'il était en quarantaine. Évidemment, ça a changé par la suite, mais il n'y avait rien de dangereux au départ.

Matthews semblait sur la bonne voie pour atteindre le plateau des 50 buts avant que la LNH ne cesse ses activités il y a quatre mois. Malgré la longue pause, l'Américain ne s'inquiète pas. Il croit qu'il retrouvera bientôt la forme qui lui a permis d'enfiler les buts à ce rythme.

Ce n'est pas la grande forme présentement, mais ça viendra au fil du camp, a-t-il indiqué. Je me sens bien.

On s'attend à beaucoup de nous-mêmes. On veut prouver à tout le monde qu'ils ont eu tort de nous juger. On veut être prêts dès le départ et faire un bon bout de chemin en séries éliminatoires, a-t-il ajouté.

Ce pourrait être la Coupe Stanley la plus difficile à gagner, parce que tout le monde sera au sommet de sa forme.

Les Maple Leafs de Toronto ont été exclus dès le premier tour des séries éliminatoires ces trois dernières saisons.

La place en séries de l'équipe torontoise n'est pas encore assurée cette fois. Toronto doit battre les Blue Jackets de Columbus lors du tour préliminaire pour accéder au tableau des séries. La formation de la Ville Reine disputera une série trois de cinq contre ses rivaux de l'Ohio à compter du 2 août à l'aréna Banque Scotia de Toronto.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Hockey