•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des parents exigent des services d’obstétrique et de pédiatrie à Dolbeau-Mistassini

Un bébé naissant dans un hôpital.

Photo : Shutterstock / nata-lunata

Radio-Canada

Plus de 100 citoyens ont signé une lettre ouverte destinée à la présidente-directrice générale du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Julie Labbé. La missive vise à réclamer le rétablissement des services d’obstétrique et de pédiatrie à l’hôpital de Dolbeau-Mistassini.

Les signataires, qui se présentent comme étant principalement de jeunes parents, font valoir que les habitants du Lac-Saint-Jean acceptent déjà de se déplacer pour recevoir certains services spécialisés. Or, selon eux, ils ne peuvent pas se résoudre à en faire autant pour l’obstétrique et la pédiatrie.

Le cosignataire de la lettre Maxime Pearson, qui attend son deuxième enfant, s'inquiète de la situation. Cette lettre-là, c’est une lettre signée par les citoyens de la MRC, indique-t-il. C’est une lettre où on veut être rassuré par nos dirigeants, par les décideurs du CIUSSS. Présentement, c’est nous qui vivons les risques, ce sont nos familles qui font de la route, nos femmes, nos enfants. C’est aussi un risque pour notre région.

Pour le préfet de la MRC Maria-Chapdelaine, Luc Simard, la situation est délicate. On veut avoir les mêmes services chez nous que les gens des autres MRC ont dans leur localité. C’est certain qu’on appuie les signataires de la lettre. Mais on est conscient aussi que le CIUSSS travaille très fort. On est en contact avec eux autre pour combler les poste, pour combler les problématiques. On sait que le COVID, ça a apporté des problématiques supplémentaires pour le recrutement.

Les signataires ajoutent que si les futurs et les nouveaux parents ne sont pas en mesure d'avoir accès aux services, la tentation sera forte pour eux de quitter Dolbeau-Mistassini et ses environs.

Ils servent donc une mise en garde à Mme Labbé. Déplacez les services et vous finirez par déplacer les familles, lui écrivent-ils.

Problème de main d'oeuvre

Selon le CIUSSS, il manque d'infirmière pour rouvrir le département d'obstétrique et de pédiatrie à Dolbeau-Mistassini. Le recrutement est particulièrement difficile, surtout en période de pandémie.

Pour faire fonctionner le département d'obstétriques et de pédiatrie, on aurait besoin d’une vingtaine d’infirmières, explique la porte-parole du CIUSSS, Joëlle Savard. Présentement, on a huit postes vacants . Donc, lorsqu’on arrive avec la période des vacances où on a moins de disponibilité du personnel, ça devient difficile d’assurer l’entièreté des horaires de travail.

Les signataires de la lettre ouverte soutiennent qu’ils persistent à croire que les gestionnaires du CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean accordent la même importance à tous les usagers, et ce, peu importe l’endroit où ils vivent.

Ils concluent en demandant à Julie Labbé de s’engager formellement à prendre toutes les actions nécessaires pour assurer une réouverture permanente des services d’obstétrique et de pédiatrie à l’hôpital de Dolbeau-Mistassini.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Santé publique