•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une Winnipégoise poursuit le Centre des sciences de la santé pour la mort de son frère

Le visage de Brian Childs.

Brian Childs avait été admis au Centre des sciences de la santé pour mésothéliome, une forme de cancer du poumon associé à une exposition à l’amiante.

Photo : Fournie par Sandra Klassen

Radio-Canada

La sœur d’un homme de 61 ans, mort en 2018 alors qu’il était enfermé dans les toilettes du Centre des sciences de la santé de Winnipeg, intente une poursuite contre l’hôpital, l’autorité sanitaire et des agents de santé pour manque total de soins à son frère, Brian Childs.

Dans les documents de la poursuite déposés à la Cour du Banc de la Reine le 8 juillet, Sandra Klassen allègue que son frère serait mort à cause d’un retard de diagnostic et d’un manquement à la supervision, aux soins et au traitement appropriés. Selon ces documents, Brian Childs avait une pneumonie non diagnostiquée qui a été découverte lors de son autopsie.

Historique

Brian Childs avait été admis au Centre des sciences de la santé à cause d'un mésothéliome, une forme de cancer du poumon associée à une exposition à l’amiante. Il souffrait également de sclérose en plaques.

Le 31 août 2018, il a disparu et a été retrouvé 12 heures plus tard dans une salle de bain au rez-de-chaussée de l’hôpital.

Dommages et intérêts

Sandra Klassen réclame des dommages et intérêts, y compris des dommages et intérêts punitifs en raison du manque total de soins.

Aucune des allégations n’a été prouvée devant les tribunaux.

Les accusés nommés dans la poursuite sont le Centre des sciences de la santé, l’Office régional de la santé de Winnipeg et deux travailleurs de la santé non identifiés.

Dans un courriel envoyé à CBC News, le porte-parole de l’Office régional de la santé de Winnipeg, Paul Turenne, a indiqué que l’autorité sanitaire ne répondrait aux allégations de Mme Klassen qu'en cour.

Dimanche, aucune déclaration de défense n’avait été déposée.

Avec des informations de Cameron Maclean

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Procès et poursuites