•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La gestion des déchets s'améliore à Rivière-aux-Outardes

Six gros conteneurs à déchets sont alignés au fond d'un terrain sablonneux.

Le terrain sur lequel se trouvent les conteneurs est plus propre depuis quelques semaines.

Photo : Radio-Canada / Marlène Joseph-Blais

Radio-Canada

La Municipalité régionale de comté (MRC) de Manicouagan tente toujours d'enrayer les dépotoirs clandestins du territoire non organisé de la Rivière-aux-Outardes.

Une cueillette des ordures a été implantée en janvier, mais les conteneurs se remplissent trop rapidement et des résidents du secteur continuent d'y jeter de gros rebuts même si c'est interdit de le faire.

Une différence observée

La propriétaire du restaurant Repos du Passant, Linda Bérubé, est soulagée de voir que la cueillette des ordures est implantée, car elle attend une solution depuis des dizaines d'années. Ça a déjà été un gros problème, puis on a essayé de faire des pressions. Puis là, enfin ça a débouché, dit-elle.

Ah! Là ça change tout! Parce que moi je vais les porter là. Tous les jours, je vais porter mes sacs de poubelle, mais il faudrait que ce soit ramassé plus souvent.

Linda Bérubé, propriétaire du restaurant Repos du Passant

Ce service de cueillette des ordures sur le territoire non organisé coûtera 200 000 $ annuellement à la MRC.

Les matières recyclables sont transférées dans un camion, après avoir été jetées dans les conteneurs.

Les matières recyclables sont transférés dans un camion, après avoir été jetées dans les conteneurs.

Photo : Radio-Canada / Marlène Joseph-Blais

Un camping autonome dans sa gestion des déchets

Au cours des derniers mois, les ordures s’accumulent parfois et le site des conteneurs n'est pas toujours propre.

Les propriétaires du Camping Manic-2 ont donc choisi d'attendre avant d'utiliser les conteneurs installés par la MRC. Ils paient une entreprise pour ramasser les déchets.

La période de pointe de l'été, c'est toujours problématique pour gérer ça. C'est intense. Ça fait qu'on ne voulait pas, s'il y avait des problèmes là-bas, être pris de cours. On a décidé de gérer nos déchets pour l'été, raconte le fils de la propriétaire du Camping Manic-2, Michel Bérubé.

Les caravanes de nombreux campeurs saisonniers sont installés au Camping Manic-2.

La saison s'annonce bonne au Camping Manic-2.

Photo : Radio-Canada / Marlène Joseph-Blais

La MRC en adaptation

Le service vient tout juste de passer d'une à deux collectes par semaine en attendant l'installation de plus gros conteneurs.

Quand on essaie un nouveau service, c'est toujours assez difficile pour déterminer les besoins officiels, indique le préfet de la MRC de Manicouagan, Marcel Furlong.

De la surveillance a été mise en place par la MRC.

Il y a des caméras qui sont installées autour, puis d'ailleurs il y a certainement des gens qui vont être déçus de recevoir des amendes par la poste au cours des prochaines semaines, précise le préfet.

M. Furlong est sûr de voir le niveau de propreté augmenté autour des conteneurs à déchets, car l’entrepreneur responsable de la collecte est aussi responsable de la propreté des lieux.

La MRC rappelle que les gros rebuts ne doivent pas être placés à l'intérieur, sur le dessus ou autour des conteneurs. Il faut plutôt les déposer à l'écocentre situé à Baie-Comeau.

Avec les informations de Marlène Joseph-Blais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Matières résiduelles