•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Masque obligatoire : l'Ontario ne suivra pas l'exemple du Québec

Doug Ford en conférence de presse.

Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford

Photo : La Presse canadienne / Steve Russell

Radio-Canada

Contrairement au Québec, l'Ontario n'exigera pas le port du couvre-visage dans les lieux publics fermés dans l'ensemble de la province, confirme le bureau du premier ministre ontarien Doug Ford.

Au Québec, le premier ministre François Legault a annoncé officiellement lundi que le masque sera obligatoire à compter de samedi dans les commerces de la province, notamment.

L'attachée de presse de M. Ford, Ivana Yelich, allègue que les bureaux locaux de la santé publique en Ontario ont déjà le pouvoir d'imposer le port du masque sur leur territoire.

C'est le cas entre autres dans les régions de Windsor, d'Ottawa, de Kingston et de Toronto.

Toutefois, certains ont affirmé qu'une politique provinciale aurait plus de poids et enverrait un message plus clair aux Ontariens.

Le premier ministre Ford a soutenu par le passé qu'il serait injuste d'exiger le port du couvre-visage dans les régions qui ont peu ou pas du tout de cas de COVID-19. Il a aussi plaidé qu'une directive obligatoire serait impossible à faire respecter.

Nous continuons à exhorter les Ontariens à porter un masque ou un couvre-visage lorsque la distanciation physique est difficile, en plus de suivre d'autres mesures de santé publique importantes, comme de rester à 2 mètres des autres en dehors de leur cercle social, se laver fréquemment les mains et respecter l'étiquette appropriée contre la toux et les éternuements.

Ivana Yelich, attachée de Doug Ford

Annonce sur le déconfinement

M. Ford doit donner plus de détails, lundi, sur la troisième étape du déconfinement en Ontario.

Cette phase pourrait inclure la réouverture des structures de jeux pour enfants dans les parcs et des cinémas, ainsi que des rassemblements de plus grande taille.

Aucune date n'a été donnée pour le début de cette nouvelle étape d'assouplissement des restrictions liées à la pandémie.

En entrevue au réseau CP24 lundi matin, le maire de Toronto, John Tory, a confié que la Ville Reine avait actuellement trop d'infections pour passer à la prochaine étape du déconfinement.

L'état d'urgence sanitaire demeure en vigueur en Ontario jusqu'au 24 juillet.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique provinciale

Politique