•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Espagne, Afrique du Sud, Iran… La COVID-19 progresse encore dans le monde

Une foule de jeunes rassemblés, sans masque.

Après un concert à Nice sans grand respect des gestes barrières, le maire de cette ville du sud-est de la France a annoncé qu'il imposerait désormais le masque pour les grands événements que sa municipalité organise.

Photo : AFP / Yann Coatsaliou

Agence France-Presse

Le nombre de nouveau cas de COVID-19 continue de progresser dans plusieurs pays du monde, près de sept mois après sa première apparition en Chine.

Bien que la situation continue de paraître maîtrisée en Europe, continent le plus endeuillé par l'épidémie avec plus de 202 500 morts, les autorités ne baissent pas la garde.

En Catalogne, dans le nord-est de l’Espagne, les autorités ont ordonné le reconfinement à domicile de plus de 200 000 personnes autour de la ville de Lérida, à une centaine de kilomètres des plages très touristiques de la côte catalane. La mesure d'isolement de la zone le week-end dernier n'a pas suffi.

C'est la première fois depuis la fin du confinement le 21 juin qu'une telle décision est prise en Espagne, l'un des pays d'Europe les plus touchés (plus de 28 400 morts), et qui compte plusieurs dizaines de nouveaux foyers actifs.

Un policier municipal de Barcelone donnant une contravention à un passant qui ne porte pas un masque.

En Espagne, les personnes qui ne portent pas le masque dans les espaces publics et les commerces sont passibles d'une amende de 100 euros.

Photo : AFP / Lluis Gene

Débat sur le masque en France

Le gouvernement va imposer un test virologique aux voyageurs provenant de pays classés rouge, et le premier ministre Jean Castex a indiqué que la question de développer le port du masque est à l'étude, notamment pour les lieux clos.

Les règles de distanciation et gestes barrières y sont de moins en moins respectés. Après un concert bondé, le maire de Nice, Christian Estrosi, a annoncé l'obligation du masque pour les grands événements de sa ville, demandant à l'État de suivre son exemple.

Une plage bondée à Cannes, en France.

Une plage achalandée à Cannes, en France, où plus de 30 000 personnes sont décédées de la COVID-19 depuis le début de la pandémie.

Photo : Reuters / Eric Gaillard

En Bulgarie, où l'épidémie s'étend, les établissements de nuit vont néanmoins rouvrir lundi.

500 infections par heure en Afrique du Sud

La COVID-19 continue de progresser très rapidement en Afrique du Sud où le président Cyril Ramaphosa a décidé dimanche de réimposer un couvre-feu de 21 h à 4 h.

Le pays a enregistré quelque 12 000 nouveaux cas de coronavirus chaque jour ces dernières semaines, soit 500 infections par heure.

Devant la nécessité de ne pas surcharger les hôpitaux, il a aussi été décidé de suspendre la vente d'alcool, à l'origine d'accidents de la route ou autres violences.

Le virus s'étend également en Amérique latine, avec plus de 71 460 morts au Brésil – plus forte progression du nombre de morts dans le monde (1071) – , mais aussi au Moyen-Orient où il a fait plus de 20 300 morts, dont plus de la moitié en Iran.

Record de mortalité en Iran

Le guide suprême iranien Ali Khamenei a fait un appel à sauver le pays, exhortant chacun à la responsabilité pour rompre la chaîne de transmission du virus dont la résurgence en Iran est vraiment tragique.

Selon des chiffres officiels transmis dimanche, 194 décès supplémentaires provoqués par la maladie et 2186 nouveaux cas de contamination ont été recensés au cours des dernières 24 heures.

Deux femmes voilées et masquées dans un souk à Téhéran.

Pays le plus meurtri du Moyen-Orient, l'Iran occupe le 9e rang pour le nombre de décès liés au virus dans le monde.

Photo : Reuters / Agence Wana

Le ministère iranien de la Santé avait annoncé jeudi un nouveau record de mortalité, avec 221 morts du virus en une journée.

Le Liban a enregistré dimanche son plus haut nombre d'infections (166 nouveaux cas en 24 heures), et l'Autorité palestinienne a instauré un couvre-feu.

La contamination s’accélère

Aux États-Unis, pays le plus touché avec plus de 135 000 morts, la première apparition masquée du président Donald Trump, lors d'une visite à l'hôpital militaire Walter Reed dans la banlieue de Washington, a une forte valeur symbolique.

La Floride est l'État qui détient désormais le record de contaminations (15 300 en 24 heures), et les autorités n'excluent pas un reconfinement dans les zones les plus chaudes.

Depuis son apparition en décembre en Chine, la COVID-19 a tué plus de 571 000 personnes dans le monde et en a contaminé plus de 13 millions.

La contamination semble s'accélérer fortement depuis début juillet avec plus de 2,5 millions de cas supplémentaires.

Et il n'épargne personne. En Inde, la vedette de Bollywood et ancienne Miss Monde Aishwarya Rai, 46 ans, a été déclarée positive au coronavirus, tout comme son beau-père et légende vivante du cinéma indien, Amitabh Bachchan, ainsi que son mari Abhishek Bachchan, également acteur, et sa fille Aaradhya.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !