•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les plages bondées de Sylvan Lake inquiètent des Albertains

Des tentes et beaucoup de gens sur le bord de l'eau.

Les images de baigneurs qui ne respectent pas la distanciation sociale à Sylvan Lake ont suscité beaucoup de réactions en Alberta.

Photo : Greg Dickson

Des Albertains inquiets ont publié des images de la foule sur des plages de Sylvan Lake, dans le centre de l’Alberta, où les vacanciers semblaient peu se soucier des règles de santé publique, samedi.

Greg Dickson, un résident de Sylvan Lake, raconte qu’il a vu des centaines de personnes, sans masque et beaucoup trop près les unes des autres, samedi, sur la plage près de chez lui.

J’étais choqué, confie-t-il. Je sais que Sylvan Lake est une destination populaire, j’ai déjà vu beaucoup de gens à la plage, mais je n’ai jamais vu autant de gens.

Il s’explique mal cette insouciance, alors que, encore vendredi, 77 nouveaux cas de COVID-19 ont été dépistés dans la province, soit le plus haut nombre en une journée depuis deux mois.

Les baigneurs nombreux malgré la pandémie

Il explique que sa femme est asthmatique, et que lui-même est âgé de 65 ans. Samedi, ils étaient tous deux masqués, essayant de se tenir à l’écart de la foule en attendant des membres de leur famille qui devaient les rejoindre pour des funérailles.

Franchement [...] je suis déçu de mes concitoyens. Nous sommes vulnérables et nous prenons les précautions supplémentaires. C’est la ville où nous vivons et c’est comme si [...] les gens ont oublié que nous sommes tous encore à risque.

Greg Dickson, résident de Sylvan Lake

Il n’est pas le seul à s’inquiéter. Des images de la plage bondée ont circulé abondamment sur Twitter. Plusieurs usagers ont commenté qu’ils avaient voulu y aller et qu’ils ont décidé de rebrousser chemin. D’autres ont dit avoir vu des scènes semblables à Alberta Beach, une autre plage populaire à l’ouest d’Edmonton.

Mon anxiété était plutôt haute, je ne crois pas que je vais y retourner, commente une usagère sur Twitter.

C’est tellement dangereux. Vous mettez votre vie en péril. S’il vous plaît, les Albertains, travaillons ensemble pour nous débarrasser de la COVID-19, a écrit la chef de l’opposition officielle Rachel Notley, en réponse à l'une des photos.

Le public doit « comprendre son rôle » pour éviter une flambée de cas, selon un expert

Ces images sont certes inquiétantes, selon Craig Jenne, professeur en microbiologie et épidémiologie à l’Université de Calgary.

Si une de ces personnes est infectée, on peut totalement s’attendre à ce qu’une éclosion se développe, dit-il.

On a vu cela, maintenant à plusieurs reprises, dans différents événements et rassemblements aux États-Unis et on peut essentiellement prédire une hausse de cas en fonction de [cela].

Plusieurs états américains se sont reconfinés, après une flambée des cas dans le sud du pays. La Floride, où l’affluence sur les plages a fait les manchettes il y a quelques semaines, a enregistré plus de 10 000 nouveaux cas en une journée, même après avoir réintroduit certaines restrictions.

Il est normal de voir une petite recrudescence des cas avec le déconfinement, selon le docteur Jenne. Cependant, il faut que le public comprenne son rôle et suive les règles pour garder la situation sous contrôle.

Il y a une fatigue et il y a de la frustration, mais si on choisit d’ignorer les lignes directrices [...], on va devoir ramener des restrictions, croit-il.

Cela pourrait vouloir dire fermer les plages, mais aussi les restaurants et les magasins, selon lui.

Dans une déclaration par courriel, le ministère de la Santé a rappelé que l’ordre de maintenir une distance de 2 mètres entre chaque personne reste en vigueur.

La COVID-19 est encore ici et nous devons tous faire notre part pour en limiter la propagation, écrit le directeur adjoint des communications du ministère de la Santé, Tom McMillan.

Avec des informations de Jordan Omstead

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Santé publique