•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Première Nation de Fort McKay impose le port du masque après un premier cas de COVID-19

Des bâtiments et des arbres au bord de l'eau.

Une vue aérienne de Fort McKay en 2011.

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Radio-Canada

Le chef de la Première Nation de Fort McKay a annoncé que le port du masque serait maintenant requis en public après qu’un premier cas de COVID-19 a été recensé dans sa communauté.

Mel Grandjamb a fait l’annonce dans un message vidéo sur Facebook. Il a également signalé que les déplacements à l’intérieur et à l’extérieur de la collectivité seraient limités à un seul par jour.

Il a aussi demandé aux membres de la Première Nation d’être indulgents et de ne pas blâmer la personne qui a reçu un résultat positif à la COVID-19.

Le dépistage de ceux qui ont été en contact avec cette personne est en cours. Mel Grandjamb invite les personnes qui recevront un appel des autorités sanitaires à coopérer.

Dès que vous êtes dans la collectivité, en public, les masques sont maintenant obligatoires. Nous allons surveiller et parler aux personnes qui ne se conforment pas. Il est prouvé par un certain nombre d’études et de choses que nous lisons que les masques aident à prévenir la propagation , a précisé le chef.

Mel Grandjamb a rappelé que la collectivité avait un plan en place depuis le 9 mars en cas de résultat positif à la COVID-19 et qu’elle le suivait en ce moment. Il souligne également que l’annonce ne vise pas à susciter la peur.

Nous avons vu dans d’autres communautés que les noms des personnes affectées par la maladie ont été révélés et qu’elles ont pu faire face à de la négativité à leur égard. N’oublions pas que nous sommes tous une famille dans cette collectivité , a-t-il conclu.

Avec des informations de La Presse canadienne

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Santé publique