•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chasse à l'homme : des bénévoles ont nui au travail des policiers

Un policier en discussion avec un automobiliste.

Les policiers de la Sûreté du Québec demandent des preuves de résidence dans certains secteurs de recherche, dimanche.

Photo : Radio-Canada

Des personnes bien intentionnées ayant voulu prêter main-forte aux policiers ont plutôt nui à leur travail pour retrouver Martin Carpentier, toujours en cavale. La Sûreté du Québec (SQ) demande aujourd'hui à la population de rester à la maison.

Le corps policier a révélé dimanche matin qu'une opération de recherche menée au cours de la nuit de samedi à dimanche avait été perturbée en raison de la présence trop nombreuse de bénévoles sur le terrain.

Après avoir reçu une information d'intérêt, des policiers se sont dirigés vers un boisé de Saint-Apollinaire, où Martin Carpentier est toujours recherché. Alertés à leur tour, les citoyens ont envahi le boisé, a déploré Ann Mathieu, porte-parole de la SQ.

Quand les gens ont envahi le boisé, ça a nui grandement au travail des policiers.

Ann Mathieu, porte-parole, Sûreté du Québec

Une centaine de personnes ont ainsi laissé leurs traces et leurs odeurs sur les lieux, compliquant grandement la tâche du maître-chien, par exemple.

Mme Mathieu a tenu à remercier les bénévoles sincèrement pour leur présence et leur implication au cours des derniers jours. Ces gens-là, comme nous, avaient de grands espoirs, a convenu Ann Mathieu, en parlant des fillettes Romy et Norah Carpentier, malheureusement retrouvées sans vie, samedi.

Changement d'approche

Il reste que les problèmes vécus ces dernières heures ont poussé la SQ à modifier son approche envers la participation du public pour la journée de dimanche. D'autant plus que la scène est désormais celle d'une enquête criminelle.

La police demande aux habitants des environs de ne pas se déplacer inutilement sur les sites de recherche, de s'en tenir à des vérifications sur leurs propres terrains et de demeurer vigilants s'ils ont à se déplacer.

Radio-Canada a pu constater que des preuves de résidence étaient désormais exigées dans certains secteurs. Tous les autres automobilistes, et également les médias, devaient demeurer à l'extérieur d'un périmètre établi par des patrouilleurs, notamment sur le rang Bois Joly.

La SQ a martelé dimanche que toutes les ressources avaient été mises en oeuvre depuis le déclenchement de l'alerte jeudi, et ce 24 heures sur 24.

Martin Carpentier, 44 ans, n'a toujours pas été localisé. Toute personne qui détient de l'information qui permettrait de le retrouver doit contacter le 911.

Portrait de Martin Carpentier.

Le suspect, Martin Carpentier, 44 ans, de Lévis, pèse 59 kg (130 livres) et mesure 1,78 mètres (5 pieds 10)

Photo : Alerte Amber

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Justice et faits divers