•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La traque de Martin Carpentier se poursuit pour une autre nuit

Les policiers concentrent leurs recherches dans un boisé de Saint-Apollinaire.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Six policiers parlent près d'une voiture de police et d'un VTT.

Le reportage de Marie-Pier Bouchard.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Radio-Canada

Quatre jours se sont écoulés depuis le déclenchement de l'alerte Amber et Martin Carpentier, le père des deux fillettes retrouvées sans vie samedi, est toujours introuvable. Des dizaines de policiers continuent de ratisser un boisé de Saint-Apollinaire dans la région de Chaudière-Appalaches dans le but de localiser.

Depuis plusieurs jours, les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) surveillent activement un secteur densément boisé de Saint-Agapit—Saint-Apollinaire, où, selon les dernières informations obtenues par la police, on pense que l'homme se trouve toujours.

Les services policiers n'ont pas aperçu Martin Carpentier, par contre des gens nous rapportent l’avoir vu. Ça nous permet d’orienter nos recherches, a indiqué dimanche matin la porte-parole de la SQ, Ann Mathieu.

Un important périmètre de sécurité a été établi et les recherches se sont poursuivies encore dimanche avec l'aide d'un drone, d'un hélicoptère de la SQ, de gens à pied, de patrouilleurs en VTT et d'un maître-chien. Le Groupe tactique d'intervention est arrivé sur les lieux en soirée dimanche.

La SQ a par ailleurs réquisitionné le centre multifonctionnel de Saint-Apollinaire pour en faire un poste de commandement. Les hélicoptères décollent et atterrissent sur les terrains de soccer du parc Terry-Fox.

Dimanche, le rang Bois Joly était fermé à la circulation puisque des policiers arpentaient ce secteur, à la recherche d'indices pouvant leur permettre de suivre la piste de l'homme recherché.

La densité et la taille du boisé dans ce secteur compliquent le travail des policiers.

On peut présumer qu’il serait toujours dans le secteur. C’est pourquoi on concentre nos opérations ici. Mais ça ne veut pas dire qu'une opération de dernière minute ne pourrait pas déplacer notre opération de recherche, dit Ann Mathieu.

un homme habillé avec une veste colorée marche dans un boisé.

Martin Simard, un bénévole, aide les policiers à ratisser le boisé à Saint-Apollinaire à la recherche de Martin Carpentier.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Au cours de ses recherches, la SQ prend en considération le fait que M. Carpentier était animateur dans les scouts et qu'il aurait certaines connaissances de survie en forêt.

Les policiers précisent toutefois que la chaleur, la pluie, la fatigue et l'état psychologique de Martin Carpentier ont des répercussions sur sa condition.

Des citoyens ont nui au travail des policiers

Les autorités demandent cependant au public de ne pas se déplacer sur les lieux de l'opération, pour éviter de nuire au travail des policiers.

Le corps policier a révélé dimanche matin qu'une opération de recherche menée au cours de la nuit de samedi à dimanche avait été perturbée en raison de la présence trop nombreuse de bénévoles sur le terrain.

La nuit dernière, du travail policier était en cours, une information est survenue et les citoyens ont envahi le boisé. Ça a nui au travail. Même si vous ne nous voyez pas, ça ne veut pas dire qu’on ne fait rien.

Ann Mathieu, porte-parole de la SQ

Demeurez à la maison, mais demeurez vigilants. Et dans vos déplacements habituels, soyez attentifs à ce que vous pouvez voir, poursuit-elle.

Les policiers suggèrent également aux résidents du secteur de garder leurs véhicules verrouillés, pour que l'homme ne puisse pas bénéficier d'un moyen de fuite.

La sergente Mathieu a également tenu à mettre en garde la population contre les rumeurs qui circulent sur les réseaux sociaux, faisant croire que le suspect a été retrouvé.

On demande aux gens de suivre les voies officielles pour valider l’information. […] S’il vous plaît, arrêtez d’inventer des informations. [Il y a ceux] qui aimeraient rendre service mais qui finalement ne font que nuire.

Ann Mathieu, porte-parole de la SQ

La SQ demande à toute personne pensant avoir aperçu Martin Carpentier ou détenir une information jugée pertinente de contacter le 911 immédiatement.

Martin Carpentier portait un t-shirt gris et un jeans. Il pèse 59 kilos (130 livres) et mesure 1,78 mètre (5 pieds et 10 pouces).

Portrait de Martin Carpentier.

Le suspect, Martin Carpentier, 44 ans, de Lévis, pèse 59 kg (130 livres) et mesure 1,78 mètres (5 pieds 10)

Photo : Alerte Amber

Autopsies en cours

La mort des deux fillettes âgées de 6 et 11 ans ayant fait l'objet d'une alerte Amber a été confirmée par la Sûreté du Québec en fin d'après-midi samedi, quatre heures après qu'elles eurent été retrouvées, à quelques minutes d'intervalle, dans un secteur boisé de Saint-Apollinaire.

Il y aura une autopsie qui sera effectuée pour confirmer la cause exacte des décès, mais il y a également la scène qui entoure la découverte des corps des deux jeunes filles qui est importante pour voir s'il y a des choses qui peuvent expliquer les circonstances, a résumé la sergente Mathieu.

Le véhicule du père avait aussi été retrouvé mercredi soir, vers 21 h 30, à la suite d'un grave accident sur l'autoroute 20 dans des circonstances qui demeurent nébuleuses. La voiture accidentée a été récupérée à des fins d'expertise.

Une « tragédie nationale »

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Des chandelles, des bouquets de fleurs, des toutous et des messages ont été déposés dans un petit kiosque.

Les Lévisiens ébranlés

Photo : Radio-Canada / Hadi Hassin

Les réactions ont été nombreuses à l'annonce de la mort des deux fillettes.

En soirée samedi, le premier ministre du Canada Justin Trudeau a transmis ses condoléances aux proches.

Je suis bouleversé par cette nouvelle. Comme parent, cette tragédie est incompréhensible. J'ai le cœur brisé pour la famille et les amis de Norah et Romy. Je vous offre mes plus sincères condoléances. Tous les Canadiens pensent à vous ce soir.

Avant même que la SQ confirme le décès des deux fillettes, le premier ministre du Québec François Legault a partagé son soutien à la famille dans un message sur Twitter. Comme tous les Québécois, je suis bouleversé, sans mots. Perdre deux enfants, ce qu’on a de plus cher dans la vie, c’est incompréhensible. C’est une tragédie nationale. [...] C’est le Québec entier qui pleure avec vous aujourd’hui.

L'affaire a aussi ébranlé le ministre québécois de la Famille Mathieu Lacombe. J’ai le cœur en miettes. Je ne peux pas comprendre. Serrez bien fort vos enfants dans vos bras aujourd’hui. Puis en tant que ministre de la Famille et papa, je vous en prie : si vous avez besoin d’aide, criez au secours.

La vice-première ministre Geneviève Guilbault a écrit sur Twitter qu'une mère vit pour ses enfants, et leur survivre est un drame qu'aucun mot ne saurait traduire. Mon cœur pleure avec celui de la mère de Romy et Norah, à qui je souhaite un courage inimaginable.

Tous les efforts sont déployés pour éclaircir les circonstances de cette tragédie, a précisé celle qui est aussi ministre de la Sécurité publique.

Avec les informations de Marie-Pier Mercier, Maire-Pier Bouchard et Hadi Hassin

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.