•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une manifestation en soutien à l'étudiante Mona Wang

Des manifestants brandissent des banderoles sur les marches du musée.

La manifestation s'est déroulée sur les marches du Musée des beaux-arts de Vancouver.

Photo : Radio-Canada / Nantou Soumahoro

Sarah Xenos

Des dizaines de manifestants se sont pacifiquement rassemblées sous la pluie vendredi devant le Musée des beaux-arts de Vancouver afin de dénoncer la violence policière et demander justice pour Mona Wang.

Cette étudiante de l’Université de la Colombie-Britannique à Kelowna poursuit une agente de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), Lacy Browning, qu’elle accuse de lui avoir infligé des blessures physiques et émotionnelles lors d’une visite pour vérifier son état.

Depuis les dernières semaines, une pétition en ligne intitulée justice pour Mona a récolté plus de 350 000 signatures.

Des manifestants se tiennent à distance avec des affiches demandant une réforme des vérifications policière.

Des dizaines de personnes se sont rassemblées en soutien avec Mona Wang.

Photo : Radio-Canada / Nantou Soumahoro

La manifestation a débuté vers 13 h vendredi et s’est terminée vers 14 h 30 après plusieurs discours et témoignages ainsi que deux courtes prestations musicales.

Je demande à la police de revoir le processus de vérification du bien-être pour peut-être y inclure d'autres professionnels, a indiqué Mona Wang.

Quatre demandes ont été faites par les manifestants. Ils réclament la fin de la brutalité policière, la fin du racisme systémique, le renvoi de l’agente Lacey Browning et l’ajout d’une personne d’un corps médical lors de toute intervention policière.

Dans son discours, la mère de Mona Wang, Li Yan, a directement interpellé la policière. Si elle était votre fille, votre soeur, votre voisine, si elle était une fille blanche, lui auriez-vous fait la même chose? a-t-elle demandé, dans un discours entrecoupé de longs silences chargés d’émotion.

Je trouve ça effrayant qu’en 2020 des événements comme ça arrivent encore. Il y a encore tellement de racisme et de brutalité policière, s’est exclamée Jana Jui, une manifestante sur place.

Trois autres manifestations ont eu lieu au même moment à Kelowna, Richmond et Surrey.

Avec les informations de Nantou Soumahoro

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Forces de l'ordre