•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les maisons de bouteilles, à Cap-Egmont, fascinent toujours, 40 ans plus tard

Dans la région Évangéline, Édouard Arsenault a recyclé plus de 25 000 bouteilles pour son ambitieux projet.

Les maisons de bouteilles, à Cap-Egmont, en juillet 2020

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Radio-Canada

Les fameuses maisons de bouteilles de Cap-Egmont, une attraction touristique incontournable de la région Évangéline, à l’Île-du-Prince-Édouard, attirent les curieux depuis maintenant 40 ans.

L’anniversaire de ces étonnantes constructions est souligné ces jours-ci. Elles ont été vues par des centaines de milliers de personnes depuis leur érection en 1980.

Le projet sans prétention du regretté Édouard Arsenault continue de surprendre, s'enthousiasme sa fille, Réjeanne Arsenault.

L'extérieur d'une maison faite en bouteilles de verre et le jardin autour.

Les maisons de bouteilles, à Cap-Egmont, dans la région Évangéline, à l'Île-du-Prince-Édouard, fêtent en 2020 leurs 40 ans.

Photo : CBC / Travis Kingdon

On n’imaginait jamais, lorsque mon père a commencé sa construction, que 40 ans plus tard, ça serait encore ici et qu'il y aurait encore des gens qui viendraient visiter.

Réjeanne Arsenault

L’idée a germé en 1979. C’est Réjeanne Arsenault qui a proposé l'idée à son père, sans imaginer un seul instant que ce dernier se jetterait corps et âme dans ces travaux.

Une femme devant une maison faite de bouteilles.

Réjeanne Arsenault en juillet 2020.

Photo : CBC / Travis Kingdon

J’avais vu un site sur l'île de Vancouver qui était fait en bouteilles. J’ai apporté des cartes postales, et c'est lui qui nous a dit, tout d'un coup : s’ils sont capables de faire ça, là, je devrais être capable de le faire ici! se souvient Mme Arsenault.

Entre 1980 et 1984, l’infatigable Édouard Arsenault s’est consacré à la tâche.

Il a recyclé plus de 25 000 bouteilles pour réaliser ce projet.

Photo des années 1980 avec un groupe de personnes, dont Édouard Arsenault, devant une maison de bouteilles.

Édouard Arsenault (à droite) a bâti les maisons avec au moins 25 000 bouteilles.

Photo : BottleHouses.com

En 2019, Les maisons de bouteilles ont attiré 20 000 touristes, un record.

Angie Cormier est l’actuelle propriétaire des Maisons de bouteilles. La COVID-19 porte un dur coup au tourisme, un peu partout. Dans les temps normaux, on peut avoir 150, 200 personnes par jour , dit Mme Cormier. À ce moment ici, on a à peine 20, 25, 30 personnes.

Intérieur d'une maison faite en bouteilles.

Les maisons de bouteilles, à Cap-Egmont, dans la région Évangéline, à l'Île-du-Prince-Édouard.

Photo : CBC / Travis Kingdon

Malgré tout, une fermeture n’est pas dans les plans. Au contraire, Angie Cormier voit les choses en grand.

Elle envisage un agrandissement du site, veut exposer des sculptures d’artistes locaux, prévoit la création d’un nouveau jardin.

Une femme devant une maison faite en bouteilles.

Angie Cormier, propriétaire des Maisons de bouteilles, en juillet 2020

Photo : CBC / Travis Kingdon

Je suis prête, s'exclame-t-elle en riant.

Ça va être le double de grandeur... Encore plus d'espace, des surprises! promet-elle.

D’après le reportage de Julien Lecacheur

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Île-du-Prince-Édouard

Tourisme