•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous avez récemment fréquenté un bar? Faites-vous tester, demande Santé Montréal

Des cas de COVID-19 ont été rapportés dans certains établissements de la métropole.

Le reportage de Marie-Josée Paquette-Comeau.

Photo : Associated Press / Petr David Josek

La Direction régionale de santé publique de Montréal demande aux personnes qui ont fréquenté des bars de la métropole depuis le 1er juillet ou y ont travaillé de se faire dépister pour la COVID-19. Des clients ou des employés contagieux ont fréquenté au moins cinq établissements de Montréal.

Santé Montréal précise qu'au moins huit clients ou des employés ont récemment été déclarés positifs à la COVID-19 depuis le 1er juillet.

Toutefois, les autorités montréalaises en santé publique croient que le nombre de personnes infectées après avoir fréquenté un club ou un bar dans les dernières semaines est beaucoup plus élevé. Elles estiment aussi que le nombre de cas liés à des bars ou des clubs risque d'augmenter dans les prochains jours.

C'est préoccupant, dit le Dr David Kaiser, chef médical du Service environnement urbain et saines habitudes de vie. Nous sommes conscients que ces cinq établissements ne sont que la pointe de l'iceberg. Nous avons en ce moment un nombre limité de cas, mais on ne veut pas attendre.

Ainsi, toute personne qui a fréquenté un bar ou un club est invitée à composer le 514 644-4545 pour savoir où aller se faire tester.

Santé Montréal a choisi de ne pas publier le nom des cinq établissements visés, sachant qu'il y a probablement plusieurs autres cas dans d'autres bars et clubs.

On juge qu’il est plus pertinent de viser l'ensemble des milieux, en sachant que cette liste sera variable d’heure en heure, de jour en jour. C'est pourquoi on encourage toutes les personnes qui ont fréquenté ces milieux à se faire tester.

Dr David Kaiser, Santé Montréal

Les équipes de santé publique ont communiqué avec ces bars et ont pu retrouver certaines personnes exposées au virus, mais peu de restaurants tiennent de registre et plusieurs personnes n’ont pas pu être retrouvées.

On a eu une très bonne collaboration de ces établissements, précise le Dr Kaiser. C’est rassurant. Dans nos enquêtes, plusieurs employeurs avaient déjà avisé leur clientèle, ils ont retiré les employés infectés. Trois ont même fermé l'établissement avant même qu’on les appelle.

C'est notamment le cas du bar Annie's à Sainte-Anne-de-Bellevue, qui a choisi de fermer temporairement ses portes cette semaine après avoir appris qu'un gérant avait contracté la maladie. Les propriétaires du pub ont publié un message sur Facebook le 9 juillet pour aviser les clients.

Le bar Nacho Libre, dans le quartier Rosemont, et La Voûte, dans le Vieux-Port, ont également avisé leur clientèle sur Facebook qu’un de leurs employés ou clients avait été déclaré positif à la COVID-19. Les deux établissements ont temporairement fermé leurs portes. Le café Lézard dans Rosemont a également confirmé sur Facebook qu'une employée avait contracté le virus.

Tendance inquiétante chez les jeunes

Depuis les dernières semaines, la moitié des nouveaux cas à Montréal sont chez des personnes de 20 à 39 ans.

Il se passe quelque chose chez cette population.

Dr David Kaiser, Santé Montréal

L'augmentation du nombre de cas à Montréal, particulièrement chez les jeunes, démontre que la pandémie n'est pas finie, ajoute le Dr Kaiser. La transmission communautaire est encore bien présente à Montréal. Si nous voulons amoindrir les impacts d’une potentielle deuxième vague, il faut absolument que les personnes qui commencent à développer des symptômes s’apparentant à la COVID-19 et les personnes ayant potentiellement été en contact avec des cas aillent se faire dépister et s'isolent jusqu'à ce qu'elles reçoivent leur résultat.

Cette semaine, le gouvernement du Québec a annoncé que la vente d'alcool serait interdite dans tous les bars du Québec après minuit et que les établissements devraient fermer leurs portes à compter de 1 h du matin.

Cette annonce a été faite après que des éclosions de COVID-19 liées à des fêtes privées et des rassemblements dans des bars ont fait grimper les statistiques de contagion, notamment chez les jeunes adultes. Des éclosions ont été rapportées à Brossard et à Mercier notamment.

Près d'une centaine de personnes ont contracté la COVID-19 dans des bars du Québec au cours des derniers jours.

Santé Montréal affirme qu'elle interviendra dans tout établissement qui ne coopérera pas en cas d'éclosion de COVID-19.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand Montréal

Coronavirus