•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des travailleurs de la santé en détresse en raison de la COVID-19

Steven Desaulniers est infirmier auxiliaire. Il a décidé d'aller consulter en psychothérapie pour guérir de la première vague de COVID-19.

Steven Desaulniers est infirmier auxiliaire. Il a décidé d'aller consulter en psychothérapie pour guérir de la première vague de COVID-19.

Photo : Radio-Canada

Plusieurs professionnels de la santé vivent de la détresse psychologique, après la première vague de COVID-19. Certains ont perdu plusieurs patients aux mains du virus. Obtenir de l’aide n’est pas toujours une mince affaire.

Les anges gardiens, comme les désigne le premier ministre François Legault, ont fait de longues heures de travail, vécu du stress continuel et de l'isolement pendant plusieurs mois. 

C’est le cas de Steven Desaulniers qui est infirmier auxiliaire au CIUSSS MCQ. Il a traité des patients qui ont dû être hospitalisés parce qu’ils étaient atteints de la COVID-19. Il réalise à peine l'ampleur de la crise qu'il vient de traverser.

C’est notre 11 septembre 2001 au niveau hospitalier.

Steven Desaulniers, infirmier auxiliaire

L'infirmier auxiliaire reste marqué par des moments vécus lors de cette crise.

Certains moments étaient durs à vivre et à voir. Certains décès qui étaient très difficiles à voir. Certaines images restent marquées, décrit-il.

L'infirmier auxiliaire a remarqué être plus irritable et impatient depuis la crise. Il a décidé de consulter en psychothérapie, mais les délais pour recevoir de l'aide sont longs.

De l'aide psychologique est offerte par le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ), mais il faut attendre plusieurs semaines avant d'obtenir une consultation.

Les autorités de la santé de la Mauricie disent être conscientes des délais de consultation. Elles veulent toutefois plutôt axer l'offre sur l'auto soins en psychothérapie et la ligne d'aide psychosociale.

Le président du Syndicat du personnel paratechnique, des services auxiliaires et des métiers du CIUSSS MCQ, Pascal Bastarache, déplore les difficultés que vivent ses membres pour obtenir de l’aide. Il réclame un dialogue national sur la question.

Une psychothérapeute qui traite surtout des travailleurs de la santé, Marie-Anne Bougie, constate une détresse accrue chez ses patients depuis la COVID-19. Certains souffrent même d’un état de stress post-traumatique.

On va revivre des événements qui vont nous faire penser à ce qu'on a vécu et ça va nous ramener dans la même intensité. Soit des fois c'est des flash-back. On va revivre le même stress. Des crises de panique qu'on ne comprend pas, donne en exemple la psychothérapeute.

Steven Desaulniers, lui, espère briser les tabous entourant la santé psychologique. L'infirmier auxiliaire souhaite être plus outillé pour faire face au stress d'une éventuelle deuxième vague.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Santé physique et mentale