•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fin de fête abrupte pour Beauce Carnaval à Saint-Georges

Une roue de manège sur un ciel de fin de soirée

Les manèges de Beauce Carnaval n'amuseront plus les visiteurs cette année, l'événement ayant été annulé par la santé publique.

Deux jours après son ouverture, Beauce Carnaval doit déjà démonter ses manèges. Dans un courriel, vendredi, la santé publique a intimé aux organisateurs de mettre fin à la fête – au grand déplaisir de ceux-ci, qui promettent de « se battre ».

La Ronde peut ouvrir et c’est ben correct, je suis content pour eux autres. Mais c’est quoi que j’ai de différent moi là?, s’indigne-t-il.

Dans son courriel, la santé publique indique que tout événement à caractère festif autour d’une activité liée aux spectacles, aux arts, aux loisirs, d’une durée d’un ou plusieurs jours est également visé par l’interdiction qui concerne aussi les festivals et les grands rassemblements.

Une incompréhension gouvernementale fait en sorte que nous ne pouvons partir sur la route vous amuser en cette saison 2020. Bien que nous ayons suivi à la lettre et même plus les plans sanitaires proposés par la santé publique, ils ont décidé de changer notre raison sociale pour un terme semblable, qui n’est malheureusement pas dans les activités autorisées.

Beauce Carnaval, dans une publication Facebook

Aux yeux de la santé publique, Beauce Carnaval, qui déploie des manèges et des jeux de foire, n’est pas un parc d’attractions, mais une fête foraine.

La distinction représente la fin de l’événement : les parcs d’attractions ont reçu le feu vert des autorités, les fêtes foraines et les festivals, non, même si des règles sanitaires strictes étaient mises en place pour prévenir la contagion.

On prenait la température de tous nos employés, à tous les matins. Il y avait plusieurs bornes de désinfection sur le terrain. À chaque tour, les opérateurs désinfectaient le siège qui avait été occupé. Tout était fait, on était sur la coche.

Jacques Vallée

Nous on dit toujours, à Beauce Carnaval, attrapez la magie; on ne veut pas que les gens attrapent la maladie!

Jacques Vallée était cependant convaincu que le décret du 25 juin annonçant la réouverture de tous les secteurs d’activités, sauf celui des festivals, des grands rassemblements et des sports de combat, l’autorisait à tenir Beauce Carnaval. 

Il y a zéro cas de COVID en Beauce. Zéro, poursuit celui qui entend se battre pour obtenir des explications de la santé publique.

C’est épouvantable. Mes employés étaient sans connaissance, ils étaient vraiment déçus. Certains sont venus d’Abitibi, d’autres du Lac-Saint-Jean pour venir ici, ajoute Jacques Vallée. Pour plusieurs, c’est leur principal gagne-pain.

Radio-Canada a tenté de connaître les raisons justifiant la décision de la santé publique.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux n’avait pas répondu à nos demandes au moment de la publication.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Coronavirus