•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bon accueil du Festival fransaskois « version pandémie »

Scène du Festival fransaskois. De nombreuses personnes sont devant la scène où se trouvent des instruments de musique et des micros.

Le Festival fransaskois qui devait avoir lieu du 11 au 13 juillet à Pike Lake a été remplacé par des émission accessibles sur ICI Première, ICI Télé et sur internet (image d'archive).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les trois jours de célébrations du Festival fransaskois se sont ouverts par une émission radiophonique, samedi. Une émission web et une émission télévisée compléteront la programmation du partenariat avec Radio-Canada et le Conseil culturel fransaskois (CCF) qui a dû s’adapter aux restrictions de la COVID-19, dont l’interdiction des grands rassemblements.

C’est sur les ondes d’ICI Première que la fureteuse fransaskoise a animé l’émission Tous pour le festival, samedi  11 juillet, qui a lancé le 37e Festival fransaskois.

Écouter l'émission Tous pour le festival :

L’humoriste, comédienne et animatrice Micheline Marchildon prendra le relai le dimanche 12 juillet dès 13 h avec une émission diffusée sur la page YouTube du CCF. Tire-toi une bûche et branche-toi au festival rassemblera notamment des artistes qui auraient dû participer à l'événement.

Regarder l'émission Tire-toi une bûche et branche-toi au festival :

Les festivités se termineront lundi avec l’émission télévisée Un festival pas comme les autres diffusée sur ICI télé à partir de 18 h 30. Nicole Lavergne-Smith sera de retour à l’animation pour rassembler la communauté francophone de toute la Saskatchewan.

Retrouvez plus d’informations sur le site Internet du Festival fransaskois (Nouvelle fenêtre) et sur la vitrine du Festival fransaskois à radio-canada.ca/festivalfransaskois.

Une alternative bien accueillie

Plusieurs personnalités de la communauté francophone de la Saskatchewan aiment que ce rendez-vous annuel ait été maintenu malgré la pandémie.

C’est le cas de Sylvie Walker, qui dit attendre chaque année avec hâte le Festival fransaskois est une opportunité pour les gens de se rassembler.

Michel Vézina est également de cet avis. Il voit dans cette programmation diversifiée des possibilités de développement pour les prochaines années.

C'est peut-être quelque chose qui va nous donner des pistes pour le futur aussi. Peut-être qu'on passera à une formule hybride dans un certain futur, parce qu'on ne peut pas toujours assister au Festival fransaskois.

Michel Vézina

La Fransaskoise Monique Ramage trouve quant à elle qu’il est important de continuer à célébrer. « Ça donne espoir pour le futur quand pour que tout s'ouvre on pourra continuer et faire quelque chose en personne », confie-t-elle.

Elle est rejointe en cela par Alpha Barry qui considère que la pandémie ne doit pas empêcher la communauté de vivre sa fransaskoisie et de célébrer le français.

Je pense que c'est très important d'apprécier cet esprit innovant dont a fait preuve le Conseil culturel en partenariat avec Radio-Canada.

Alpha Barry

Avec les informations de Gregory Wilson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Culture