•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La semaine de la Fierté prend son envol au Nouveau-Brunswick

Drapeau au couleurs de LGBT et une personne en ombre chinoise

Moncton, Saint-Jean et Fredericton ont créé cette année le premier événement provincial de la fierté.

Photo : La Presse canadienne / Canadian Press

Radio-Canada

Les communautés LGBTQ2+ des différentes régions du Nouveau-Brunswick s’unissent pour une semaine d’événements virtuels. Moncton, Saint-Jean et Fredericton ont créé cette année le premier événement provincial de la Fierté.

Lors de cette édition du festival, l’accent sera mis principalement sur l’éducation. Des événements virtuels auront lieu toute la semaine. Ils seront adaptés aux publics de tous âges.

La présidente de l’organisme Rivière de la Fierté du Grand Moncton, Zivi Richard, espère que la collaboration entre ces trois villes pourra se poursuivre dans le futur.

On apprend tellement de choses sur les groupes de Fierté des autres villes, ça a été une véritable opportunité de se partager nos meilleures pratiques, affirme pour sa part Mike Cummings, président de Fierté Saint-Jean.

Amelia Thorpe, coprésidente de Fierté Fredericton, déclare qu’il est important de rappeler aux gens comment et pourquoi la Fierté a commencé. La Fierté doit faire plus, et les personnes privilégiées doivent s’investir davantage.

Si l’éducation est au centre des préoccupations, le plaisir et la fête seront aussi de mise cette année : un spectacle drag et une fête virtuelle avec trois platinistes seront présentés en direct.

Il va certainement manquer un peu de la magie, de la connexion et de la visibilité que nous avons quand nous sommes en personne, mais nous nous contenterons cette année de cette version de la Fierté.

Linsay Nickum, coprésidente de Fierté Fredericton

Bien que les plateformes virtuelles soient pratiques en temps de pandémie, organiser la semaine de la Fierté en ligne n’est pas à l’ordre du jour pour les éditions futures.

Zivi Richard devant un mur décoré d'un arc-en-ciel et d'étoiles.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Zivi Richard, présidente de Rivière de la Fierté du Grand Moncton, organisme de défense des droits LGBTQ2+.

Photo : Rivière de la Fierté du Grand Moncton

Nous détenons si peu de capital dans la culture sociale, dans les médias et en politique (...) occuper l’espace seulement de façon virtuelle, ce n’est pas suffisant, explique Zivi Richard.

Dans tous les cas, la collaboration entre ces villes néo-brunswickoises se poursuivra l’année prochaine.

Avec les informations d'Alishya Weiland, CBC.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.