•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

5 règles de base pour réussir son potager à la maison

Une personne avec des bottes en train de creuser avec une pelle dans de la terre.

Au-delà de beaucoup d’amour, votre potager exige des soins particuliers.

Photo : iStock / Jurgute

Radio-Canada

Tout le monde peut planter des fleurs, mais on ne s’improvise pas du jour au lendemain jardinier... surtout lorsqu’il s’agit d’entretenir un potager qui exige — au-delà de beaucoup d’amour! — de soins particuliers. Jonathan Lauzon, propriétaire de Botanix centre jardin à Masson-Angers, nous dévoile quelques petits secrets d’un potager réussi.

COVID oblige, cet été, beaucoup de gens passent plus de temps dans leur cour — quand ils en ont une! Et certains s’adonnent à une activité très populaire ces temps-ci : le jardinage.

Il y en a qui se sont lancés dans cette aventure sans trop s’y connaître avec un résultat, à la mi-saison, loin d’être satisfaisant. Pourtant, il suffit de quelques notions de base pour réussir son potager.


Trois cochons dans un enclos.

Tous les moyens sont bons! Dans ce jardin, le propriétaire se sert de ses cochons pour désherber. Les cochons nettoient le sol en mangeant les mauvaises herbes et enrichissent la terre avec leurs excréments.

Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

1. L'entretien, c’est la clé!

Vous souhaitez une belle récolte? Entretenez votre potager, conseille Jonathan Lauzon, de passage à l’émission Tout inclus. Cela peut sembler une évidence, mais on ne s’y prend pas de n’importe quelle façon. Il faut désherber et biner son jardin. Gardez en tête que la mauvaise herbe attire les insectes ravageurs et que le binage favorise la pénétration de l’eau dans le sol. Au mois de juillet, moment où la croissance de certains plants est optimale, il est très important d'amender et de fertiliser son potager.

Un jardinier arrose ses plantes.

On arrose, mais pas trop! L’expression « vivre d’amour et d’eau fraîche » ne s’applique pas à votre potager.

Photo : Getty Images

2. Ne pas trop arroser son potager

L’expression vivre d’amour et d’eau fraîche ne s’applique pas à votre potager. L’arrosage, c’est important, confirme Jonathan Lauzon, mais faites bien attention toutefois de ne pas arroser tous les jours. Un potager en pleine terre peut se contenter de deux à trois arrosages par semaine. De préférence, on fait ça le matin avant 10 h et on évite d’arroser les feuilles, car cela favorise le développement de maladies.

Un bourdon sur une fleur de bleuet.

Les abeilles sont de grands insectes pollinisateurs. Sur cette image, des cultivateurs de bleuets font appel à elles pour polliniser leurs champs.

Photo : iStock / Betty4240

3. Faites appel aux abeilles!

Vous avez de belles grosses fleurs, mais peu ou pas de fruits? Un problème de pollinisation se profile peut-être à l’horizon. Heureusement, il est possible de corriger le tir en plaçant des fleurs près de votre jardin afin d’attirer abeilles, bourdons et papillons. Ces insectes transportent le pollen de fleur en fleur et favorisent la fécondation. Vous pouvez aussi vous improviser pollinisateur en utilisant un coton-tige. La pollinisation manuelle consiste à prélever le pollen d’une fleur mâle et à le déposer dans une fleur femelle.

Gros plan sur un scarabée japonais.

Le scarabée japonais peut détruire de nombreuses espèces de plantes.

Photo : iStock

4. Chassez les indésirables

Les ennemis des potagers? Chrysomèles, pucerons, scarabées japonais, teignes du poireau, perce-oreilles, etc. Une armée d’insectes semble avoir reçu la mission de détruire nos plants. Il serait tentant d’utiliser des pesticides ou insecticides chimiques, mais il est possible de chasser les bibittes de manière biologique. Jonathan Lauzon suggère de faire tomber les chrysomèles dans de l’eau savonneuse, d’utiliser du savon noir pour les pucerons et d’attraper les scarabées avec un piège à phéromone.

Gros plan sur un plan d'aubergine en pleine maturation.

Mettez toutes les chances de votre côté : en votre absence, demandez à un voisin d'arroser votre potager.

Photo : iStock

5. Soyez gentils avec votre voisin

Entretenir un potager, c’est un peu comme avoir un enfant ou élever un animal. Il faut être attentionné, patient et dévoué. Il faut aussi prévoir un plan lorsqu’on choisit de partir en vacances. Si vous partez quelques jours, Jonathan Lauzon vous recommande de bien arroser vos plants avant votre départ. Vous partez une semaine? Récoltez tous les fruits et légumes mûrs, ensuite arrosez. Deux semaines? Binez, désherbez, récoltez, mettez du paillis à la base des plants et... arrosez. L’idéal, convient toutefois M. Lauzon, est de gentiment faire appel à votre voisin pour qu’il s’occupe de l'arrosage pendant votre absence.

Selon une idée originale de l’émission Tout inclus

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Jardinage