•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Regina trouve un surplus de vanadium dans les eaux usées de la raffinerie Co-op

Un camion-citerne devant la raffinerie Co-op de Regina.

Comme le taux de contamination était élevé, l'eau souillée a été transportée vers une installation de traitement spécialisée.

Photo : Aldo Columpsi/CBC

Radio-Canada

Un métal utilisé lors de travaux de maintenances par la raffinerie Co-op de Regina a été détecté par la station d'épuration des eaux usées de la capitale provinciale. Une analyse des rejets d’eau du complexe pétrolier montre une quantité de vanadium supérieure aux normes permises par la province.

Selon Environnement Canada, le vanadium est un métal à forte toxicité qui présente des risques pour les organismes aquatiques.

La Ville de Regina indique toutefois que la quantité de vanadium prélevée dans l’échantillon du 28 juin dernier ne représente qu’un faible risque pour le ruisseau Wascana. Elle précise également cette fuite n'est pas liée au récent déversement de boue à la raffinerie.

Un porte-parole de la raffinerie précise que la source de la fuite a immédiatement été isolée dès qu'elle a été détectée.

Depuis l’analyse, l’administration municipale travaille avec la raffinerie pour transférer l’eau contaminée par le métal vers un centre de traitement spécialisé.

De nouveaux tests effectués par le complexe pétrolier le 6 juillet montrent désormais des niveaux inférieurs aux limites provinciales.

Les nouvelles analyses effectuées par la raffinerie laissent croire que le complexe est en mesure de contrôler le métal dans ses eaux usées pour atteindre des niveaux acceptables, précise la Ville de Regina.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Pollution