•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse de 42 % des accidents ferroviaires depuis 10 ans

Deux wagons sont détachés l'un de l'autre et sont renversés sur le côté. Les rails sont arrachés et ont dévié de leur trajectoire.

Un déraillement de train du Central Maine & Quebec Railway (CMQR) est survenu le 16 novembre 2019 à Bolton-Ouest (archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le nombre d'accidents ferroviaires a augmenté de 42 % au cours des 10 dernières années au pays, selon le plus récent bilan statistique du Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST), publié cette semaine.

En 2019, 1246 accidents ferroviaires ont été signalés au BST, soit une hausse de 17 % par rapport à 2018, année durant laquelle il y a eu 1169 accidents enregistrés.

Pour ce qui est du nombre de décès liés aux accidents ferroviaires, il s'agit d'une hausse de 25 %. Les accidents ferroviaires ont fait 72 morts en 2019, un nombre en hausse par rapport aux 57 pertes de vie signalées l’année précédente, indique-t-on dans un communiqué.

En 2019, 28 personnes sont mortes à des passages à niveau, alors qu’on enregistrait 19 décès en 2018. Trente-huit personnes qualifiées d’intruses ont perdu la vie lors d’accidents et cinq employés des chemins de fer ont été mortellement blessés.

Du côté du BST, on affirme surveiller la situation de très près. On essaie d’émettre des recommandations dans la mesure du possible en faisant nos enquêtes, pour essayer de travailler en étroite collaboration avec les compagnies et Transports Canada pour qu’on puisse baisser ce taux d’accident, fait savoir Martin Breton, directeur du service à l’appui des opérations au BST.

Des statistiques pas surprenantes

Pour la Coalition des citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire (OESF), ces statistiques ne sont pas surprenantes.

Ces statistiques confirment ce qu’on déplore depuis plusieurs années, à savoir que la sécurité ferroviaire n’est pas assurée à Lac-Mégantic et au Canada.

Robert Bellefleur, porte-parole de la Coalition

Ça démontre surtout que le ministre Marc Garneau a échoué au niveau de son objectif premier d’améliorer la sécurité ferroviaire, poursuit-il.

Rappelons qu’en début de semaine, la Coalition a déposé une mise en demeure auprès de Transports Canada pour exiger la réfection complète du réseau dans la région d'ici la fin de l'année. C’est la deuxième mise en demeure envoyée par l’organisme en moins d'un an.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Déraillement de train