•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Chronique

Balade en voiture sur des routes vallonnées, dans des villages fantômes

Kenza Zaoui parcourt les routes de la province en touriste assumée depuis son arrivée au Manitoba. Laissez-vous entraîner dans ses aventures, avec ces chroniques à lire chaque semaine tout au long de l’été 2020.

Une maison de bois abandonnée derrière laquelle on peut voir deux anciens élévateurs à grain.

Le village fascinant de Snowflake, avec ses bâtiments abandonnés qui en côtoient d'autres toujours en usage.

Photo : Kenza Zaoui

Kenza Zaoui

Cette semaine, je vous présente des villes fantômes situées de chaque côté de la route 75, au sud de Winnipeg. Il vaut mieux consacrer deux journées à ce parcours pour ne pas faire trop de route, d'autant plus que la plus grande partie du trajet se fera sur du gravier.

Côté ouest

Côté ouest de la 75, je vous propose deux arrêts et deux routes pas comme les autres.

La Rivière se trouve dans la région de la Montagne. C’est le parfait démenti aux rumeurs selon lesquelles le Manitoba est seulement plat. Ça monte, ça descend, la vallée est particulièrement belle à l’automne.

Star Mound a une petite école parfaitement entretenue en haut d’une colline avec un ancien cimetière autochtone. Vous ne serez pas les seuls à profiter de la vue à 360 degrés : le célèbre explorateur La Vérendrye est aussi passé par là!

Une structure sur laquelle est écrit : Star Mound, SD NO 413, 1886 - 1962.

À Star Mound, profitez de la vue à 360 degrés!

Photo : Kenza Zaoui

Snowflake est l’un des endroits les plus poétiques que j’ai visités au Manitoba, et pas seulement à cause de son nom. Dans un triangle de rues, des bâtiments délabrés en côtoient d’autres qui sont encore debout. Deux élévateurs à grain en divers état sont distants de quelques mètres. C’est fascinant. Il y a encore d’autres maisons abandonnées à la sortie du hameau sur la route 242.

Et enfin, prenez la route 201 vers l’est jusqu’à Mowbray : la route longe le voisin du Sud, un champ canadien d’un côté, un champ américain de l’autre. Les poteaux sont les seules marques officielles de ce changement territorial.

Côté est

Côté est, vous pouvez manger chez Barnay’s, à Letellier, avant de vous lancer dans vos explorations.

Au sud se trouve Ridgeville, une petite ville dont la rue principale mérite le détour. On y trouve des maisons et des commerces encore en usage, mais aussi un garage abandonné où il est possible d’entrer sans danger. D’autres bâtiments, dont l’ancien magasin général, sont abandonnés.

À Sainte-Elizabeth

La ville suivante, Sainte-Elizabeth, a une église fonctionnelle dont la beauté contraste avec les bâtisses délabrées tout autour. Difficile d’imaginer la splendeur d’antan de ce village franco-manitobain qui aurait été abandonné lorsque les membres d’une congrégation religieuse sont retournés vivre au Québec.

Et enfin, petit conseil pratique : téléchargez la carte de la zone pour une utilisation hors ligne et mettez votre téléphone cellulaire en mode avion. Les opérateurs téléphoniques penseront que vous avez quitté le Canada alors que ce n’est pas le cas!

Montage de photo pour illustrer la chronique.

Kenza Zaoui parcourt les routes de la province. Lisez sa chronique touristique chaque semaine tout au long de l’été 2020.

Photo : Radio-Canada

Kenza a découvert le Manitoba par hasard, avec une affectation professionnelle à l’Université de Brandon en 2013. Après plusieurs séjours à l'étranger, dans différents pays, elle s’est installée définitivement à Winnipeg en 2017 et explore sa province d’adoption autant que possible. Elle raconte ses aventures sur son blogue (Nouvelle fenêtre) et son compte Instagram (Nouvelle fenêtre) !

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !