•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Chronique

Steep Rock : pour les joies du kayak, de la randonnée et de la photo

Kenza Zaoui parcourt les routes de la province en touriste assumée depuis son arrivée au Manitoba. Laissez-vous entraîner dans ses aventures avec ces chroniques, à lire chaque semaine tout au long de l’été 2020.

Les falaises qui surplombent le lac Winnipeg ne sont pas forcément très hautes, mais elles sont belles. Elles seraient même l’endroit le plus photographié au Manitoba!

Kenza Zaoui
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Après le Manitoba rural et les dunes de sable de la semaine dernière, la couleur dominante de cette chronique hebdomadaire sera le bleu. Direction : le nord de Winnipeg et les falaises de Steep Rock.

Steep Rock porte mal son nom : les falaises qui surplombent le lac Manitoba ne sont pas forcément très hautes, mais elles sont belles. Elles seraient même l’endroit le plus photographié de la province! Elles sont en calcaire, et leur couleur claire donne des nuances de bleu-vert à l’eau du lac.

Des falaises qui plongent dans l'eau du lac.

Les falaises de Steep Rock sur les rives du lac Manitoba : une région à explorer, à un peu plus de deux heures de route de Winnipeg.

Photo : Kenza Zaoui

Rectificatif : une version précédente de ce texte situait par erreur Steep Rock sur les rives du lac Winnipeg.

Vous pouvez explorer les falaises à pied, en grimper certaines ou tout simplement sortir votre canne à pêche. Mais la meilleure façon de s’approcher des falaises est l'eau : le petit kiosque à l’entrée de la plage propose des locations de kayak à l’heure, à la demi-journée ou à la journée.

Et justement, vous pourrez pagayer pour aller jusqu’à Goat Island, en face de Steep Rock. Cette petite île abrite une population estivale… de chèvres. Après avoir dû quitter l’île l’été dernier, elles sont revenues!

Prochain arrêt : l’ancienne carrière

La route qui part de la plage de Steep Rock s’appelle Lafarge, en souvenir de la cimenterie du même nom, une compagnie originaire de France qui a exploité toute la zone pour extraire le calcaire ensuite acheminé à Winnipeg pour être transformé en ciment.

Un plan d'eau turquoise dans un paysage rocailleux.

On peut faire le tour de cette carrière de calcaire abandonnée et admirer ses eaux turquoise.

Photo : Kenza Zaoui

La carrière est aujourd’hui abandonnée, mais il est possible d’en faire le tour à pied ou en quad. Cela peut sembler être une petite marche, mais il faut compter entre une et deux heures, selon votre rythme, le nombre de photos que vous prenez de l’eau turquoise et si vous descendez explorer les îlots.

Et c’est tout pour Steep Rock. Seul bémol : c’est un peu loin (2 h 30 à 3 h de route de Winnipeg), surtout quand la route provinciale 6 est en travaux, et ce n’est vraiment pas la route la plus pittoresque du Manitoba.

Montage de photo pour illustrer la chronique.

Kenza Zaoui parcourt les routes de la province. Lisez sa chronique touristique chaque semaine tout au long de l’été 2020.

Photo : Radio-Canada

Il y a cependant quelques arrêts à faire (présentés ici du nord au sud) :

  • Le parc des statues d’Armand Lemiez, un immigrant belge arrivé au Manitoba au début du 19e siècle. Après une vie de fermier, il s’est mis à la sculpture à l’âge de 72 ans. Il reste aujourd’hui 21 sculptures à admirer.

  • La statue de tétras à queue fine à Ashern (cet oiseau est d’ailleurs l’emblème provincial de la Saskatchewan!).

  • Le parc provincial de Lundar Beach, avec sa plage et son sentier de randonnée de 3 km.

  • La statue de bernache à Lundar.

Infos pratiques

  • Steep Rock : stationnement, accès aux falaises et à l’ancienne carrière gratuit
  • Location de kayak : de 12 à 65 $ taxes incluses
  • Statues de Lemiez : juste au sud de Grahamdale, sur la route 6

Kenza a découvert le Manitoba par hasard, à l'occasion d'une affectation professionnelle à l’Université de Brandon en 2013. Après plusieurs séjours partout dans le monde, elle s’est installée définitivement à Winnipeg en 2017 et explore sa province d’adoption autant que possible. Elle raconte ses aventures sur son blogue (Nouvelle fenêtre) et son compte Instagram (Nouvelle fenêtre).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...