•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une 18e Rue plus sécuritaire en 2021

En attendant le vaste chantier, des aménagements temporaires ont fait leur apparition cette semaine pour inciter les automobilistes à ralentir.

Une voiture circulant sur la 18e Rue

Un grand chantier se dessine pour la 18e Rue, dans Limoilou.

Photo : Radio-Canada

Théâtre de nombreux accidents ces dernières années, dont certains aux conséquences funestes, la 18e Rue fera finalement l'objet de travaux majeurs l'été prochain, entre la 1re Avenue et l'avenue Bergemont.

Les intersections de la 18e Rue, une artère passante à quatre voies de circulation en plein secteur résidentiel, ont fait l'objet de nombreuses critiques par le passé. Encore récemment, un accident impliquant une voiture et deux piétons, dont une femme enceinte, a relancé les pressions pour la rendre plus sécuritaire.

À la suite de cette autre collision et devant la colère qu'elle a soulevée, la Ville avait mis en place un comité de travail. C'est à ce moment-là que je me suis dit qu'il faut s'asseoir avec les citoyens et les gens de la Ville, rappelle Suzanne Verreault, conseillère municipale du district de Limoilou.

Une scène d'accident sur la 4e Avenue à Québec

Un couple qui marchait sur la 4e Avenue, l'hiver dernier, a été victime d'une collision avec un véhicule.

Photo : Radio-Canada

Six mois plus tard, des solutions temporaires ainsi qu'un aménagement permanent ont été convenus. Selon Mme Verreault, la Ville de Québec prévoit aller en appel d'offres cet automne afin d'amorcer l'important chantier routier au printemps 2021.

Trottoirs élargis

Le plan, à l'heure actuelle, c'est d'élargir les trottoirs pour enlever de l'espace sur la chaussée, explique la conseillère municipale. Les travaux s'étendront de la 1re Avenue jusqu'à l'avenue Bergemont, soit un tronçon d'environ 850 mètres.

Le chantier sera majeur, précise Mme Verreault, mais les coûts n'ont pas encore été complètement évalués. Notamment parce qu'un spécialiste a été mandaté d'évaluer l'impact de mesures temporaires mises en place cet été, en attendant la réfection de la rue.

Les lignes centrales de la chaussée ont notamment été déplacées, la semaine dernière, pour donner une illusion de terre-plein au centre de la voie carrossable. Des affiches rappelant la limite de vitesse à 50 km/h, dont le non-respect est le problème le plus soulevé par les citoyens, ont aussi été installées au cours des derniers jours.

Un panneau annonçant la limite de vitesse au centre d'une artère passante.

Des panneaux affichant la limite de vitesse ont été ajoutés cette semaine au centre de la chaussée.

Photo : Radio-Canada / David Rémillard

On va continuer de faire de l'observation pour voir si on perçoit des changements, indique Suzanne Verreault. Ces dernières analyses permettront d'étoffer le projet final quand viendra le temps d'aller en appel d'offres.

Parmi les autres mesures qui s'ajouteront en attendant le grand chantier, on cite à la Ville le déploiement de radars photo et de la surveillance policière, particulièrement lors de la rentrée scolaire de septembre.

Le stationnement en soirée et la fin de semaine pourrait également être permis en bordure de route sur tout ce tronçon, ce qui n'est pas le cas à l'heure actuelle à l'exception d'une courte zone près de la 1re Avenue. Nous sommes en attente d'une approbation du Réseau de transport de la capitale.

Le réaménagement tient compte de l'implantation du réseau de transport structurant, indique par ailleurs Mme Verreault.

Le conseil de quartier satisfait

Le Conseil de quartier Lairet a longtemps milité pour un meilleur aménagement de la 18e Rue. À son initiative, l'organisation avait entrepris de colliger le nombre d'accidents survenus sur l'artère. Entre 2011 et 2016, elle a répertorié une centaine de véhicules impliqués dans des collisions, seulement à l'intersection de la 4e Avenue.

On a été impressionné par cette nouvelle manière de faire de la Ville. Au lieu d'être "voici ce que ça va être", ç'a été "voici ce qu'on vous propose".

Jean-François Vallée, président, Conseil de quartier Lairet

Le regroupement se réjouit aujourd'hui des mesures retenues par la Ville, dont certaines émanent du conseil. Son président, Jean-François Vallée, a salué l'ouverture de la Ville pour les propositions citoyennes. On est très heureux de voir que la Ville a agi, dit-il.

Ça fait 25 ans que je connais cette artère-là. [...] Et il y a 25 ans, j'ai justement un camarade de classe qui a perdu la vie à l'intersection de la 8e Avenue. Donc ce n'est pas un problème qui date d'hier et je suis très content que ce soit adressé, raconte M. Vallée.

Selon les premiers échos qu'il a reçus, ce dernier affirme que, déjà, des résidents du secteur ont le sentiment que les automobilistes ont levé le pied.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Prévention et sécurité