•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le cas présumé de COVID-19 dans l'est du Nunavut est déclaré négatif

Une grue sur un site minier.

Le gouvernement du Nunavut annonce que le cas présumé de COVID-19 sur le site de la mine Mary River, sur l'île de Baffin, est négatif.

Photo : Baffinland

Le gouvernement du Nunavut annonce que le cas présumé de COVID-19 de la mine Mary River, sur l’île de Baffin, s'est révélé négatif.

Le 2 juillet, l’entreprise Baffinland avait déclaré qu’une personne travaillant sur le site minier avait reçu deux résultats positifs consécutifs à la COVID-19.

Or, les autorités sanitaires attendaient de recevoir le résultat d’analyse d’un laboratoire de l’Ontario avant de confirmer qu’il s’agissait bel et bien d’un cas de COVID-19.

Même si le résultat d’analyse a été déclaré négatif, les autorités disent continuer à traiter la personne comme si cette dernière avait bien la maladie.

Nous ne saurons peut-être jamais si la personne représentait un cas à peine détectable de COVID-19, a déclaré le médecin hygiéniste en chef du Nunavut, Michael Patterson, par voie de communiqué.

La personne concernée et neuf autres personnes avaient été placées en quarantaine par l’équipe médicale qui travaille sur le site minier.

Selon le gouvernement territorial, aucune d'entre elles n’a développé de symptômes et elles ont pu mettre fin à leur isolement.

Une fois de plus, je demande aux Nunavois de rester vigilants et de respecter les consignes de la santé publique.

Michael Patterson, médecin hygiéniste en chef du Nunavut
Le médecin hygiéniste en chef du Nunavut, Michael Patterson

Le médecin hygiéniste en chef du Nunavut, Michael Patterson

Photo : CBC / Beth Brown

L’entreprise Baffinland estime que son plan d’intervention d’urgence lié à la pandémie a été efficace pour détecter puis gérer le cas présumé, a-t-elle déclaré vendredi, dans un communiqué.

Le site de la mine Mary River dispose de la technologie de diagnostic développée par GuardRX, un groupe de scientifiques à but non lucratif qui dispose de son propre laboratoire sur plusieurs sites miniers.

Aucun cas de COVID-19

Parmi les provinces et les territoires au pays, le Nunavut est, encore à ce jour, le seul épargné par la COVID-19.

Le 30 avril, le gouvernement territorial a annoncé un premier cas, qui s’est plus tard avéré être un faux positif.

Le territoire dispose de deux technologies de diagnostic GeneXpert, installées à Iqaluit et à Rankin Inlet. Or, en cas de COVID-19, les autorités ont plusieurs fois rappelé qu’elles continueraient à envoyer les tests dans le sud du pays pour contre-vérifier leurs résultats.

Jeudi, le gouvernement territorial a prolongé l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 23 juillet. Le 3 juillet, date à laquelle remonte la dernière mise à jour du gouvernement territorial, 1467 personnes avaient reçu un test de dépistage de la COVID-19 et 157 d’entre elles attendaient toujours leur résultat.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand-Nord

Santé publique