•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dénonciations : David Desrosiers, de Simple Plan, se retire du groupe

Le bassiste est sur scène et joue de son instrument.

Le bassiste de Simple Plan, David Desrosiers.

Photo : Getty Images / Victor Chavez

Angie Landry

Le bassiste du groupe Simple Plan, David Desrosiers, a annoncé par l’entremise de son compte Instagram qu’il quittait le groupe dans la foulée des dénonciations en ligne.

Sur Instagram, le musicien a admis que des déclarations faites ces derniers jours à son sujet lui ont fait reconnaître que certaines interactions qu’il a eues avec des femmes leur avaient causé du tort.

Dans cette même publication, il soutient vouloir aller chercher de l’aide professionnelle dans le but « d’agir de façon appropriée ».

Le groupe Simple Plan, aussi sur Instagram, a pour sa part présenté ses excuses « les plus profondes aux femmes qui ont été blessées » par les actions de David Desrosiers. « En tant que groupe, nous prendrons le temps de faire une pause, de réfléchir et de mettre en place des lignes directrices afin d’éviter que de telles situations se reproduisent », ont-ils mentionné dans leur déclaration publique.

Jeff Stinco, David Desrosiers, Pierre Bouvier, Sébastien Lefebvre et Chuck Comeau du groupe Simple Plan

Jeff Stinco, David Desrosiers, Pierre Bouvier, Sébastien Lefebvre et Chuck Comeau, membres du groupe Simple Plan, en 2015

Photo : Getty Images / Duane Prokop

Rien n’indique toutefois si la décision de David Desrosiers de se retirer du groupe est temporaire ou non.

L’homme de 39 ans avait déjà pris une pause en 2017 dans le but de soigner une dépression.

Vague de dénonciations

Les allégations d’agressions et de harcèlement sexuels se multiplient depuis quelques jours sur les réseaux sociaux. Les témoignages de personnes qui disent avoir été victimes de harcèlement, d’agression sexuelle ou de viol se comptent actuellement par centaines, notamment sur Instagram.

Maripier Morin a notamment fait l’objet d’une dénonciation de la part de l’auteure-compositrice-interprète Safia Nolin. Cette dernière a publié un témoignage sur son compte Instagram, mardi, décrivant une soirée bien arrosée de 2018 où l’animatrice l’aurait harcelée sexuellement et aurait tenu des propos racistes, allègue-t-elle.

Au cœur de la controverse, Maripier Morin a annoncé, jeudi, qu’elle mettait sa carrière en veilleuse.

Un montage photo composé des portraits de chacune des femmes.

L'auteure-compositrice-interprète Safia Nolin (à droite) accuse l'animatrice Mariepier Morin (à gauche) de harcèlement sexuel.

Photo : Radio-Canada / Raphaël Ouellet de Bonsound

Lui aussi visé par des dénonciations en ligne, l'auteur-compositeur-interprète Bernard Adamus a été largué par l'étiquette de disque Dare To Care, mercredi soir, après quoi il a publié un message d’excuses sur ses réseaux sociaux et annoncé qu'il allait prendre une pause.

Jeudi après-midi, le président de Dare To Care, Eli Bissonnette, a tenu à s'excuser personnellement de ne pas avoir agi plus tôt dans cette affaire, tout en annonçant qu'il quittait ses fonctions au sein de l'entreprise qu'il a fondée en 2001.

Le public au parterre regarde le chanteur sur scène, entouré d'autres musiciens.

Bernard Adamus en concert au Club Soda, le 3 octobre 2019.

Photo : Louis Pelchat-Labelle

Dans la même journée, l'auteure-compositrice-interprète Cœur de pirate et les membres du duo Les sœurs Boulay se sont dissociées de l’étiquette de disque, qui les représentaient également. Le personnel de Dare To Care a aussi fait savoir qu'il se dissociait à la fois de Bernard Adamus et d'Eli Bissonnette.

Dans une publication sur la page Facebook de la maison de disques, jeudi après-midi, les 25 personnes travaillant pour l'entreprise se sont dites désolées d'avoir endossé et normalisé trop souvent et à tort des comportements déplacés.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Musique

Arts