•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les autorités à T.-N.-L. menacent de révoquer le permis d'alcool des bars récalcitrants

Des gens font la queue à l'extérieur d'un bar.

Samedi dernier, des dizaines de personnes ne respectaient pas les consignes sur la distanciation physique dans les bars sur la rue George, à Saint-Jean (T.-N.-L.).

Photo : Twitter

Radio-Canada

Après de nombreuses plaintes, la santé publique et la Société des alcools de Terre-Neuve-et-Labrador (SATNL) renforcent les règles concernant la distanciation physique dans les bars.

Des publications sur les réseaux sociaux plus tôt cette semaine ont montré des dizaines de personnes qui dansaient dans les bars sans aucune distanciation physique.

En raison d'une nouvelle modification aux ordonnances de santé publique, en vigueur depuis mercredi, les bars doivent dorénavant limiter leur capacité à 50 %. De plus, les inspecteurs de la SATNL se voient confier plus de pouvoirs.

Des incidents inquiétants

Les bars à Terre-Neuve-et-Labrador ont pu rouvrir le 25 juin dernier. Mais depuis l’assouplissement des règles, il y a eu plusieurs incidents inquiétants, notamment sur la rue George, le quartier des bars à Saint-Jean.

La fin de semaine dernière, des photos et une vidéo qui montrent des dizaines des personnes faisant la queue devant les boîtes de nuit Rob Roy et Konfusion et dansant à l'intérieur, sans respecter les consignes sur la distanciation, ont été partagées des centaines de fois sur les réseaux sociaux.

Selon les règles de la santé publique, les pistes de danse devaient être fermées.

Sean Ryan, vice-président des services réglementaires à la SATNL, affirme que des inspecteurs seront déployés dans les bars à travers la province beaucoup plus régulièrement.

Les inspecteurs vont surveiller le nombre de personnes dans les bars. En cas d’infraction, ils peuvent décider de fermer les lieux temporairement. La SATNL peut aussi révoquer le permis d’alcool du bar.

S’il y a des groupes de gens qui ne respectent pas les règles, nous pourrions fermer l’établissement. Et on le fera si on observe des infractions, affirme M. Ryan.

Une porte-parole du ministère de la Santé indique que les propriétaires de bar qui ne respectent pas les règles sur les rassemblements, lesquels sont limités à 50 personnes, pourraient recevoir une amende allant de 5000 $ à 50 000 $.

La SATNL rappelle que c’est la responsabilité du propriétaire du bar de limiter le nombre de clients dans son établissement.

Tolérance zéro

M. Ryan indique que ce sera tolérance zéro auprès des bars récalcitrants. Il dit que l’Association de la rue George, un regroupement de bars et de boîtes de nuit, a déjà confié à la SATNL qu’elle a peur que les propriétaires qui ne respectent pas les règles puissent entacher toute l’industrie.

M. Ryan indique que la sécurité des clients est la priorité. Mais il rappelle que les clients des bars et des boîtes de nuit doivent aussi agir de manière responsable et respectueuse.

Il espère que, ce week-end, les gens vont démontrer qu'ils peuvent sortir dans les bars et s’amuser, mais le faire en toute sécurité.

D'après les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Terre-Neuve-et-Labrador

Coronavirus